BFMTV

L'Élysée veut éloigner les journalistes du palais

Sibeth Ndiaye

Sibeth Ndiaye - MARTIN BUREAU / AFP

Les conseillers presse d'Emmanuel Macron trouvent "anormal" que les journalistes accrédités à l'Elysée y ait "un accès illimité".

Prière d'aller voir ailleurs: soucieux de verrouiller la communication de "Jupiter", les conseillers presse de l'Élysée souhaitent, selon L'Express, déplacer la salle de presse historique, aujourd'hui située au rez-de-chaussée du palais, dont les fenêtres donnent sur l'entrée empruntée par les fameux "visiteurs du soir" des présidents de la République.

"Nous souhaitons pouvoir accueillir plus de journalistes, et l'actuelle salle de presse est trop petite", avance les aides de camp du président. "Plusieurs projets sont actuellement étudiés" pour déplacer les journalistes: soit dans l'hôtel de Marigny, soit dans les bureaux actuellement occupés par le directeur du Centre national du contre-terrorisme, Pierre de Bousquet de Florian.

Les responsables des "RP" au "Château" veulent surtout éloigner les six journalistes d'agences (AFP, Reuters et AP) accrédités permanents à l'Élysée. Pour la conseillère presse d'Emmanuel Macron, Sibeth Ndiaye, il n'est "pas normal" que ces journalistes "aient un accès illimité à l'Élysée à 7 h du matin comme à 23 heures".

Pas de problème, en revanche, à ce que le photographe de l'agence de presse people Bestimage, dont la patronne est une intime du couple Macron, soit le seul autorisé à embarquer dans l'avion présidentiel pour le G7. "Je n'ai pas à justifier pourquoi tel ou tel journaliste est 'embedded'", réplique Sibeth Ndiaye. 

Louis Nadau