BFMTV

Jihad: Maréchal-Le Pen veut "étendre les critères de déchéance de nationalité"

Marion Maréchal-Le Pen, en direct mardi matin sur BFMTV et sur RMC.

Marion Maréchal-Le Pen, en direct mardi matin sur BFMTV et sur RMC. - BFMTV

Invitée mardi matin sur BFMTV et sur RMC, Marion Maréchal-Le Pen, députée FN du Vaucluse, a notamment réagi à l'attentat qui a endeuillé Jérusalem, et à l'implication d'un jeune Français jihadiste dans les assassinats d'otages par Daesh.

Jihadisme en France, loi Taubira, Nicolas Sarkozy, situation de la Palestine, livraison des Mistral à la Russie et place de la France dans l'Otan... La députée RBM-FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, était mardi matin l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMCi.

#Le constat: "Des Française de souche partent au Jihad"

Interrogée sur le jihadiste français de Daesh, Maxime Hauchard, Marion Maréchal-Le Pen trouve "inquiétant le phénomène des Français de souche, athées, qui partent au jihad". Ainsi, la députée juge "la loi contre le terrorisme du gouvernement totalement insuffisante parce que l'on met en place une interdiction administrative d'entrée sur le territoire, mais combien sont vraiment détectés?" Selon elle, "les mesures mises en place n'effraient pas les jihadistes" potentiels. 

"L'Union européenne interdit le contrôle systématique à la sortie des parloirs au sein des prisons. Nous avons le développement de trafic de téléphones portables, l'accès à Internet et donc par l'accès à Internet la radicalisation. Tout ça est important", a-t-elle précisé. 

Aujourd'hui, juge-t-elle, il faut "mettre fin à la mixité carcérale et pouvoir isoler les islamistes radicaux dans les prisons françaises, qui ne sont plus adaptées à repérer ceux qui pratiquent le prosélytisme".

Par ailleurs, "au FN nous souhaitons étendre les critères de déchéance de nationalité pour les binationaux", a-t-elle aussi expliqué.

# La promesse: "Je ne garderai pas mon mandat de député si..."

Si son grand-père, et président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen n'est pas candidat aux régionales de 2015, " je n'exclue pas de l'être", assure Marion Maréchal-Le Pen. Mieux si la députée venait à être élue à ce scrutin local, elle "ne gardera pas son mandat de député" afin de ne pas cumuler les mandats.

#Le tacle: "Sarkozy manque de convictions" sur la loi Taubira

Que penser de la prise de position de Nicolas Sarkozy concernant le mariage pour tous? "Nicolas Sarkozy, pris par l'engouement de la salle, a décidé de supprimer la loi Taubira. Cet homme montre son manque de consistance idéologique et de convictions mais ce n'est pas une surprise", a jugé Marion Maréchal-Le Pen, avant de rappeler que la présidente du Front national s'était "engagée à abroger la loi" ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels.

Mais, "il ne s'agit pas de démarier les couples", précise-t-elle.

#La demande: "Il faut livrer les Mistral aux Russes"

"On a humilié les Russes avec cette affaire de non-livraison des navires militaires Mistral et aujourd'hui la parole française est mise à mal alors que nous négocions avec l'Inde pour vendre des Rafales (avions de chasse, Ndlr), estime la députée du Vaucluse. Bien évidemment il faut livrer les Mistral." Par ailleurs, "la France devrait sortir de l'Otan, une organisation sous le contrôle des Etats-Unis qui y sert son propre intérêt", demande Marion Maréchal-Le Pen.

François Hollande a souligné dimanche, lors d'une conférence de presse à l'issue du G20, qu'il prendrait sa décision sur la livraison des navires de guerre Mistral à la Russie, reportée jusqu'au règlement de la crise en Ukraine, "en dehors de toute pression".

#L'annonce: "Le FN est pour la reconnaissance d'un Etat palestinien"

Alors qu'un attentat a frappé une synagogue mardi à Jérusalem et que les affrontements se multiplient à Jérusalem-Est, les députés français doivent voter le 28 novembre prochain une résolution symbolique sur la reconnaissance ou non d'un état palestinien, à l'instar de ce qui a été fait en Suède. 

"Au Front national, nous sommes pour la reconnaissance d'un Etat palestinien, qui donnera des moyens au pays pour lutter contre le terrorisme", estime la député Marion Maréchal-Le Pen. "Je pense que je voterai pour, même si le problème aujourd'hui est que ni le Hamas ni Israël ne veulent la reconnaissance de cet Etat. Cette résolution reste donc symbolique", explique-t-elle.

S.A.