BFMTV

Incendie de Notre-Dame de Paris: Macron promet que la cathédrale sera rebâtie 

Un terrible incendie s'est déclaré ce lundi soir dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Au moment où les flammes, qui ont emporté notamment la flèche de l'édifice, perdaient en intensité, Emmanuel Macron a pris la parole sur le parvis. Il a pris un engagement: tout mettre en oeuvre pour rebâtir ce lieu de culte emblématique.

Emmanuel Macron a pris la parole brièvement sur les coups de 23h40 ce lundi soir, quelques heures après qu'un incendie s'est déclaré dans les combles de Notre-Dame de Paris. Le feu a emporté la flèche de la cathédrale, une partie de la toiture, a un temps menacé les tours, finalement sauvées, avant de perdre en intensité grâce au travail opiniâtre des pompiers de Paris. Le président de la République s'est donc engagé: "Je vous le dis très solennellement ce soir. Cette cathédrale nous la rebâtirons tous ensemble. C’est une part du destin français."

"C'est ce que les Français attendent, c'est ce que notre histoire mérite" 

"Demain, une souscription nationale sera lancée et bien au-delà de nos frontières nous ferons appel aux plus grands talents pour nous aider et nous rebâtirons Notre-Dame. C’est ce que les Français attendent, c’est ce que notre histoire mérite. C’est notre destin", a-t-il martelé. 

Auparavant, le chef de l'Etat a salué les soldats du feu:

"Ce qu’il s’est passé ce soir en cette cathédrale est un terrible drame. Je veux avoir une pensée et des remerciements pour les sapeurs-pompiers de Paris. Près de 500 d’entre eux se battent encore contre les flammes et le feront encore pendant des heures et des jours. Ils l’ont fait avec un grand courage et professionnalisme. Je veux leur dire les remerciements de la nation toute entière. (...) Grâce à l’engagement de tous, le pire a été évité même si la bataille n’est pas totalement gagnée. Les prochaines heures seront difficiles mais grâce à leur courage la façade et les deux tours ne se sont pas effondrées". 

"Un mot d'espérance" 

Il a eu quelques mots pour les catholiques: "Une pensée pour les catholiques en particulier durant cette semaine sainte. Je sais ce qu’ils ressentent et nous sommes avec eux." Des catholiques, il est passé aux Parisiens: "je veux avoir une pensée pour les Parisiens. Notre-Dame c’est leur cathédrale et plus encore". Emmanuel Macron a poursuivi:

"Je veux aussi avoir une pensée pour nos compatriotes car Notre-Dame c’est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire. Notre-Dame c’est l’épicentre de notre vie, c’est l’étalon qui mesure nos distances, c’est tant de livres et de peintures. C’est la cathédrale de tous les Françaises et Français même de ceux qui n’y sont jamais venus. Cette histoire est la nôtre et elle brûle ce soir".

Il a toutefois évoqué la nécessité de continuer à espérer. "Je veux aussi avoir un mot d’espérance. Cette espérance, c’est la fierté que nous devons avoir, cette fierté pour nos soldats du feu qui se sont battus pour que le pire n’advienne pas", a-t-il lancé. 

Robin Verner