BFMTV

Hommage au policier tué à Avignon: Marine Le Pen affirme ne pas avoir été invitée

De sources proches de l'exécutif à BFMTV, la présidente du Rassemblement national n'a pas demandé à participer, mais elle aurait pu le faire. Elle a simplement indiqué qu'elle ne pourrait pas s'y rendre et a demandé à être représentée.

À la veille de l'hommage national réservé à Eric Masson, policier tué mercredi dernier à Avignon, Marine le Pen a assuré ne pas avoir être invitée. Lors d'une prise de parole sur l'île de Noirmoutier ce lundi, la présidente du Rassemblement national a été interrogée sur l'événement, après avoir été questionnée quant à la nouvelle tribune des militaires publiée ce lundi.

"Je ne suis pas invitée, pas plus que je n’ai été invitée à l’hommage qui s’est déroulé à Rambouillet. Le gouvernement fait le choix de réserver les invitations au bureau de l’Assemblée nationale, ça tombe bien, c’est le seul endroit où je ne suis pas", a-t-elle d'emblée affirmé.

Thierry Mariani représentera le RN

Comme le précise toutefois une source proche de l'exécutif à BFMTV, Marine Le Pen aurait pu participer à l’hommage à Avignon si elle en avait fait la demande. Le protocole d’un hommage national ne prévoit en effet pas d’inviter systématiquement les chefs de partis, mais une délégation des bureaux des deux assemblées. Pour l'hommage de Rambouillet, la fille de Jean-Marie Le Pen avait d'ailleurs émis le souhait de se rendre sur place et, de fait, avait pu participer.

Pour l'hommage national d'Avignon, la présidente du Rassemblement national a indiqué selon nos informations ne pas pouvoir se rendre personnellement sur place, mais a demandé à être représentée par l'eurodéputé Thierry Mariani.

Philippe Corbé et Hugo Septier