BFMTV

Hollande convaincu que les débats télévisés favorisent Le Pen

François Hollande, le 17 novembre 2016.

François Hollande, le 17 novembre 2016. - Bertrand Guay - Pool - AFP

"Si j'avais été candidat, jamais je n'aurais accepté d'y participer!" Le chef de l'état n'a pas de mots assez durs pour déplorer, selon L'Obs, la "mécanique mortifère" enclenchée selon lui par par les trois débats télévisés d'avant premier tour - dont celui du 4 avril prochain sur BFMTV.

"Ce genre de confrontation", répète le président, "favorise toujours les plus démagogiques et les plus populistes. Il va donc jouer en faveur de Marine Le Pen. Il y a un réel danger".

Le Canard enchaîné de ce mercredi rapporte également les craintes de François Hollande: "ça va installer Le Pen", pour qui ces débats représentent un gain de "visibilité" et de "crédibilité". Le président de la République estime que "le débat doit être solennisé, pas galvaudé": "Il ne peut avoir lieu qu'entre les deux tours. Avant, cela revient à fragmenter un peu plus cette élection." 

L.N.