BFMTV

Gronde des étudiants: en déplacement en Antarctique, la ministre de l'Enseignement supérieur cultive le silence

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, le 30 octobre 2019 à Paris.

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, le 30 octobre 2019 à Paris. - LUDOVIC MARIN / AFP

Hormis un communiqué mardi pour condamner des violences survenues ce jour lors de rassemblements étudiants, Frédérique Vidal ne s'est pas exprimée publiquement après l'immolation d'un jeune homme par le feu à Lyon.

Depuis l'immolation par le feu d'un étudiant lyonnais vendredi 8 novembre, un geste désespéré qu'il a justifié par sa situation de grande précarité dans un message sur les réseaux sociaux, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal entretient la discrétion.

Mardi, plusieurs rassemblements dédiés à l'étudiant actuellement entre la vie et la mort se sont tenus. À Paris, au terme du rendez-vous donné devant le Crous, une grille du ministère de l'Enseignement supérieur a été arrachée. 

La ministre s'est alors fendue d'un communiqué pour condamner "fermement les violences et les dégradations", en précisant que si "le geste tragique commis par un jeune homme vendredi dernier suscite une émotion légitime (...), la violence ne peut pas avoir de place à l'université".

L'université Lyon 2, bloquée, a été évacuée par la police mercredi soir.

Gabriel Attal chargé du suivi de l'affaire

Si Frédérique Vidal a entretenu une relative discrétion, son entourage précise à BFMTV qu'elle s'est rendue samedi dernier à la faculté de Lyon. Toutefois, elle n'est allée ni au chevet du jeune homme à l'hôpital, et n'a rencontré ni sa famille ni ses proches, assure cette même source.

La ministre est partie lundi matin en Antarctique pour un voyage consacré à la recherche, prévu de longue date, et ne rentrera en France que dimanche, pour un retour au ministère lundi prochain.

En attendant, indique cette même source, le dossier est suivi par le secrétaire d'État à la Jeunesse Gabriel Attal - qui recevait ce jeudi matin des représentants des associations étudiantes - ainsi que par le reste du gouvernement. Des membres du cabinet de Frédérique Vidal sont présents aux rendez-vous avec les étudiants, ce jeudi, et le seront également vendredi, assure toujours l'entourage de la ministre.

Ce jeudi, une assemblée générale est prévue sur le campus de Lyon 2 à Bron, une commune limitrophe de la capitale d'Auvergne-Rhône-Alpes, afin de décider de la suite du mouvement étudiant.

Camille Langlade avec Clarisse Martin