BFMTV

Vers des sanctions contre les fonctionnaires invités par l'industrie du tabac?

Le fabricant de cigarettes BAT a invité deux hauts fonctionnaires à déjeuner pour une somme dépassant les 10.000 euros. Les deux fonctionnaires risquent des sanctions, explique Bercy.

Le fabricant de cigarettes BAT a invité deux hauts fonctionnaires à déjeuner pour une somme dépassant les 10.000 euros. Les deux fonctionnaires risquent des sanctions, explique Bercy. - -

Les deux hauts fonctionnaires avaient été invités à déjeuner par le fabricant de cigarettes BAT. Bercy promet des sanctions.

Au lendemain de la révélation concernant des hauts fonctionnaires et des parlementaires invités par le cigarettier British American Tobacco, Bercy réagit et promet des sanctions.

Selon Le Lab, qui a contacté le ministère de l'Economie et des finances, les deux fonctionnaires visés voient "leur appréciation administrative étudiée par leur hiérarchie".

Le ministère, embarrassé, ajoute qu'"aucun ministre, ni même la directrice des douanes n’étaient au fait de la présence de ces deux personnes", et évoquent une "initiative individuelle". "Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve désapprouvent totalement ce déjeuner", ajoute Bercy.

Touraine désapprouve

D'après le JDD, qui a révélé l'affaire, le fabricant de cigarettes aurait convié plusieurs parlementaires (André Santini, Patrick Balkany, François Sauvadet, Jean-Claude Lenoir, Odile Saugues sont cités) à déjeuner, ainsi que le numéro trois de l’administration des Douanes "qui fixe les prix du tabac". Le repas s'est déroulé au restaurant "Chez Françoise", pour une note qui s'élève à 10.000 euros.

Invitée de Bourdin Direct sur BFMTV, Marisol Touraine a désapprouvé le repas organisé par British American Tobacco avec des élus parlementaires. "Déontologiquement c'est inacceptable que des fonctionnaires fassent l'objet de cadeaux de la part de l'industrie du tabac", a insisté la ministre des Affaires sociales et de la santé.

A. K.