BFMTV

Valls prévoit un déficit moins important que prévu en 2014, "autour de 4%" du PIB

Manuel Valls, Premier ministre sur France 3, le 25 mars 2015.

Manuel Valls, Premier ministre sur France 3, le 25 mars 2015. - France 3

En dépit des mauvais chiffres du chômage qui tombe très mal pour le gouvernement à quelques jours du second tour des départementales, Manuel Valls a déclaré mercredi soir sur France 3 qu'il restait "volontariste". Pour le Premier ministre tout dépend de la croissance. Mais il en est convaincu: "Ma conviction est basée sur des chiffres, l'année 2015 sera celle du retour de la croissance". Il a convenu qu'une croissance de 1,5% "permettrait" de récréer des emplois.

Manuel Valls a affiché son optimisme, expliquant que "9 millions de ménages allaient payer moins d'impôts" et se félicitant d'avoir avec le président de la République, "engagé le pays sur la bonne voie".

Le Premier ministre a aussi annoncé une embellie sur le terrain du déficit. "Il y aura une baisse du déficit pour 2014 par rapport à ce qui était prévu. On avait prévu 4,4%, ça sera sans doute autour de 4%", a-t-il déclaré, rappelant toutefois que les chiffres exacts seraient annoncés jeudi matin par le ministre des Finances, Michel Sapin.

D. N.