BFMTV

Valls: l'exécutif "prêt à regarder" certaines propositions de l'Unef

l'exécutif "prêt à regarder" certaines propositions de l'Unef - Vendredi 1er avril

l'exécutif "prêt à regarder" certaines propositions de l'Unef - Vendredi 1er avril - AFP

Après la mobilisation contre le projet de loi Travail, le Premier ministre se dit "prêt à regarder" les propositions des étudiants et va recevoir rapidement les organisations jeunesse.

L'exécutif fait un pas vers les jeunes. Les ministres Myriam El Khomri (Travail), Najat Vallaud-Belkacem (Education) et Patrick Kanner (Jeunesse) prévoient de recevoir "dans les prochains jours" les organisations de jeunesse lors d'un nouveau rendez-vous à Matignon, selon les indications communiquées ce vendredi par Manuel Valls.

L'exécutif est "prêt à regarder" certaines propositions de la principale organisation étudiante pour "améliorer l'ensemble des politiques publiques vers la jeunesse", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse à Orléans.

L'exécutif reconnaît une "mobilisation significative"

Cette décision intervient au lendemain des manifestations suivies contre le projet de loi Travail, à l'appel entre autres de l'Unef. Jeudi, entre 390.000 personnes, selon les autorités, et 1,2 million selon les syndicats organisateurs, ont battu le pavé en France pour exiger le retrait du texte. Depuis l'opposition au mariage homosexuel, aucune réforme n'avait fait descendre autant de monde dans la rue.

"La mobilisation aujourd'hui est significative, admet-on dans l'entourage de François Hollande, mais pas de nature à nous faire reculer." "Face à des manifestations, il faut toujours avoir la pédagogie nécessaire, l'explication et la volonté", ajoute-t-on.

Confortée par le succès de son dernier appel, l'intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl) a réaffirmé jeudi soir sa "détermination sans faille" à obtenir le "retrait" d'un projet de loi qui "organise une régression généralisée des droits".

A.-F. Lespiaut avec AFP