BFMTV

Valls: "Je suis aussi Français que la famille Le Pen"

Manuel Valls a répondu à l'attaque de Jean-Marie Le Pen sur ses origines espagnoles.

Manuel Valls a répondu à l'attaque de Jean-Marie Le Pen sur ses origines espagnoles. - Capture Canal +

En campagne contre le Front national, le Premier ministre a répondu à l'attaque de Jean-Marie Le Pen sur ses origines espagnoles, lundi soir au Grand Journal de Canal +.

A moins d'une semaine des élections départementales, Manuel Valls a décidé de mener campagne jusqu'au bout. Avec toujours une même cible: le Front national. Cette fois, ce n'est pas dans une émission politique classique, ni sur le plateau d'un journal télévisé que le Premier ministre a choisi de parler: c'est au Grand journal de Canal +, une émission à l'audience plus jeune, qu'il s'est exprimé.

"Il faut avoir peur du FN", lance Manuel Valls. Un "combat d'une vie", selon ses termes, devenu leitmotiv à l'approche des élections départementales. "Je suis un combattant pour les valeurs de la République (…) Je crois en ce pays et je ne veux pas que le Front national l'incarne (…) Ils trompent les gens".

"L'extrême droite touche mon coeur"

Le premier ministre ne se prive pas de rappeler qu'il est lui-même fils d'immigré. Et répond à Jean-Marie Le Pen, qui l'avait attaqué sur ses origines espagnoles samedi. "Monsieur Valls est devenu français à l'âge de 20 ans, voilà! Alors pour moi, qui suis de vieille souche morbihannaise, c'est un peu court pour recevoir des leçons d'un tel personnage", avait dit le président d'honneur du FN à Béziers.

"L'extrême droite touche mon cœur. J'ai appris à devenir Français, je suis aussi Français que la famille Le Pen", rétorque Manuel Valls. "Ce qu'a dit Jean-Marie Le Pen témoigne d'une profonde méconnaissance de la France. On devient français parce qu'on apprend à aimer ce pays".

Quant aux attaques venant de Marine Le Pen ou de Nicolas Sarkozy sur son "état de nerfs", allusion à sa colère contre Marion Maréchal-Le Pen à l'Assemblée, le Premier ministre se définit comme un "combattant". "Il n'y a aucune excitation mais de la détermination. J'ai eu les mêmes commentaires à l'époque, lorsque je me suis battu contre Dieudonné M'Bala M'Bala. Or, c'est un combat que j'ai gagné".

A. K.