BFMTV

Sylvie Goulard nommée ministre des Armées

Sylvie Goulard, le 13 mai 2017 à Paris.

Sylvie Goulard, le 13 mai 2017 à Paris. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Sylvie Goulard a été nommée ministre des Armées ce mercredi. Elle succède à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense dans le précédent gouvernement.

Soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, Sylvie Goulard vient de se voir attribuer le ministère des Armées par le chef du gouvernement. Eurodéputée centriste depuis 2009, auteure de plusieurs livres sur l'Union européenne et polyglotte - elle parle anglais, italien et allemand - elle a fait des questions européennes sa spécialité.

Un parcours d'excellence orienté sur l'Europe

Née à Marseille le 6 décembre 1964, Sylvie Goulard a suivi un parcours d'excellence. Bachelière à 15 ans, titulaire d'une licence en droit et diplômée de Sciences Po Paris et de l'ENA, elle a débuté sa carrière à la Direction des affaires juridiques au ministère des Affaires étrangères. Elle a alors fait partie de l’équipe française chargée de négocier l’unification de l’Allemagne en 1989.

Sylvie Goulard a ensuite été membre du cabinet du président de la Commission européenne Romano Prodi de 2001 à 2004, puis assistante de Valéry Giscard d'Estaing pour la rédaction du traité constitutionnel. S'en sont suivi deux mandats au Parlement européen. Elle a été une première fois élue députée européenne sous les couleurs du MoDem, dans le circonscription Ouest de la France, en 2009. Puis elle a été réélue en 2014, cette-fois ci sous l'étiquette Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, et sur la liste du Sud-Est.

Une "femme remarquable" selon Emmanuel Macron

Cette eurodéputée libérale a rejoint les rangs d'En Marche en septembre 2016, au terme du Sommet des réformistes européens organisé par l’institut Montaigne et le think tank libéral les Gracques, lors duquel elle a rencontré Emmanuel Macron. Elle a ensuite oeuvré à sa victoire, en organisant notamment sa rencontre très médiatique avec Angela Merkel le 16 mars.

À 52 ans, elle fait partie des 100 femmes les plus influentes dans la finance en Europe. En la nommant ministre des Armées, Emmanuel Macron a tenu sa première promesse: celle d'attribuer un ministère symbolique, régalien, à une femme. Il l'avait par ailleurs qualifiée de "femme remarquable" sur CNews début mai.

Céline Penicaud