BFMTV

SONDAGE BFMTV - Castex, Bachelot, Dupond-Moretti au gouvernement: ce qu’en pensent les Français

Les Français font preuve d'incertitude et de méfiance devant la nouvelle équipe gouvernementale présentée lundi, selon un sondage Elabe réalisé pour BFMTV.

Au surlendemain de l'annonce de la liste des nouveaux ministres, les Français semblent partagés et indécis au sujet de la composition de leur nouveau gouvernement, comme le révèle un sondage Elabe réalisé pour BFMTV et publié ce mercredi.

Selon cette enquête, plus d'un tiers des Français (36%) ne sont pas satisfaits par la nouvelle équipe gouvernementale menée par le Premier ministre Jean Castex. Mais un autre tiers (31%), lui, se dit plutôt satisfait par ce renouvellement. Enfin, les 33% restants ne savent qu'en penser et ne se prononcent pas.

Elabe
Elabe © Elabe

Les Français peu convaincus par le casting

Jean Castex, nommé vendredi par Emmanuel Macron, a dévoilé ce lundi un gouvernement renouvelé, fort d'une trentaine de ministres. Gérald Darmanin a notamment été promu à l'Intérieur, Barbara Pompili nommée à la Transition écologique, et deux personnalités surprises ont fait leur apparition au gouvernement: Roselyne Bachelot à la Culture et l'avocat Éric Dupond-Moretti à la Justice.

Mais de manière générale, les Français se montrent peu convaincus par l'efficacité future de cette nouvelle équipe gouvernementale. 52% des personnes sondées craignent que ce gouvernement ne soit pas efficace pour faire face aux risques sanitaires en cas de nouvelle épidémie. 57% des Français redoutent également que ce gouvernement ne soit pas assez efficace pour assurer leur sécurité.

Le sondage révèle aussi que pour 61% des Français, cette nouvelle équipe ne sera pas efficace pour faire face à la crise économique et sociale liée au Covid-19. Enfin, ils sont 64% à estimer qu'elle ne sera pas à la hauteur pour s'affronter au défi écologique.

Elabe
Elabe © Elabe

Jean Castex encore peu connu

À propos du successeur d'Édouard Philippe à la tête du gouvernement, les Français font preuve d'une relative indifférence pour l'heure. 29% des personnes interrogées voient la nomination de Jean Castex à Matignon d'un bon œil, mais 24% la considèrent comme un mauvais point. Enfin, 47% des sondés ne se prononcent pas, ne le connaissant pas assez.

Jean Castex est en effet peu connu du grand public, car il n'a jamais été ni parlementaire ni ministre. Ce haut fonctionnaire, jusqu'alors maire de la commune de Prades dans les Pyrénées-Orientales, s'est fait connaître récemment au niveau national en mettant en place le déconfinement.

Elabe
Elabe © Elabe

L'entrée fracassante de deux personnalités

Ce remaniement ministériel a notamment été marqué par les nominations surprises de l'avocat pénaliste Éric Dupond-Moretti à la Justice et de la chiraquienne Roselyne Bachelot à la Culture. Et le retour en politique de cette ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac semble ravir les Français, puisqu'ils sont 53% a voir cela comme une "bonne chose", contre 30% d'opinions négatives.

Elabe
Elabe © Elabe

Quant à la nomination de l'ex-avocat pénaliste Éric Dupond-Moretti au ministère de la Justice, les Français sont un peu plus réservés. 41% des personnes interrogées considèrent qu'il s'agit d'"une bonne chose", mais 35% voient cela d'un mauvais œil. Le personnage, médiatique ténor du barreau, apparaît plus clivant que sa collègue Roselyne Bachelot.

Elabe
Elabe © Elabe

Avec l'entrée fracassante de ces deux "poids lourds", Emmanuel Macron est parvenu à créer la surprise. Mais outre ces bouleversements à la marge, la constance reste de mise. De nombreux ministres conservent leur portefeuille, parfois avec des attributions élargies: comme Bruno Le Maire, Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Jean-Michel Blanquer (Éducation), Florence Parly (Armées), Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires), Frédérique Vidal (Enseignement supérieur), Marc Fesneau (Relations avec le Parlement), Jean-Baptiste Djebbari (Transports).

Sondage réalisé par l'institut Elabe et Berger Levrault pour BFMTV selon la méthode des quotas, sur un échantillon représentatif de la population française de 1000 personnes. Il a été effectué par Internet le 7 juillet 2020.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV