BFMTV

Royal: "Le retrait d'autorisation de fonctionner de Fessenheim sera pris en 2016"

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal - AFP

"Le retrait d'autorisation de fonctionner de Fessenheim sera pris en 2016" en vue d'une fermeture effective en 2018, a confirmé la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal au 20h de TF1 lundi, confirmant les propos de la ministre écologiste du Logement Emmanuelle Cosse dimanche. "Il y a deux choses: le retrait d'autorisation de fonctionner et le décret qui entérine cette décision", a-t-elle précisé pour dissocier les deux dates, 2016 et 2018.

Cette confirmation d'un engagement du candidat François Hollande intervient quelques jours après la demande de l'Allemagne que la centrale ferme le plus "rapidement possible". Des médias allemands ont affirmé qu'un incident survenu le 9 avril 2014 à Fessenheim aurait été plus important qu'annoncé par EDF et les autorités françaises.

Fin février, sous réserve d'un avis de l'ASN, Ségolène Royal s'était dite "prête" à allonger de dix ans la durée de vie des centrales françaises, hormis Fessenheim. Cette décision serait compatible selon elle avec la réduction de la part du nucléaire de 75% à 50% dans la production d'électricité en France d'ici 2025.

Mais Ségolène Royal, outre la question du nucléaire, a annoncé que "250 millions d'euros seront alloués pour le fonds de financement de la transition énergétique dans le budget 2016." Par conséquent, le "cumul de l'éco-prêt à taux 0 et le crédit d'impôt" sera possible dès le 1er mars, sans contrainte de revenus.

S.A.