BFMTV

Réunions non-mixtes: "choqué" par les propos de Pulvar, Darmanin lui demande de les corriger

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à Paris le 5 mars 2021

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à Paris le 5 mars 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Lors de sa conférence de presse mensuelle sur les chiffres de la délinquance, le ministre de l'Intérieur a été interrogé sur la phrase prononcée samedi sur BFMTV par la candidate PS aux régionales d'Île-de-France.

À l'instar de nombreux poids lourds de la macronie, Gérald Darmanin a condamné la récente sortie médiatique d'Audrey Pulvar sur les réunions non-mixtes. Ce mardi, lors de sa conférence de presse mensuelle dédiée aux chiffres de la délinquance, le ministre de l'Intérieur s'est dit "choqué" par les propos de la candidate socialiste aux élections régionales en Île-de-France.

"Ce sont des propos que je trouve anti-républicains et je souhaiterais que rapidement Mme Pulvar corrige ces propos qui font mal à la République", a déclaré Gérald Darmanin.

Samedi sur BFMTV, Audrey Pulvar a admis que dans certains cas, il pouvait être demandé aux personnes blanches assistant à des réunions prévues pour d'autres ethnies de "se taire".

"Si il se trouve que vient à cet atelier une femme blanche, un homme blanc etc, j'aurais tendance à dire qu'il n'est pas question de le ou la jeter dehors, en revanche on peut lui demander de se taire, on peut lui demander d'être spectatrice ou spectateur silencieux", avait-elle étayé.

Le tollé, abondamment nourri par La République en marche, la droite et l'extrême droite, a semé le trouble à gauche, où la question des discriminations divise. Notamment au sein du PS, dont l'ex-animatrice porte le drapeau en vue des prochaines échéances électorales.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV