BFMTV

Rebsamen sur Royal: "Elle doit se limiter à ses dossiers"

François Rebsamen, le ministre du Travail, sur le plateau de BFMTV, le 15 mai 2014.

François Rebsamen, le ministre du Travail, sur le plateau de BFMTV, le 15 mai 2014. - -

Le ministre du Travail, de l'Emploi et du dialogue social était jeudi matin l'invité de BFMTV et de RMC. Chômage, polémique Ségolène Royal, retour de DSK aux affaires... Voici ce qu'il ne fallait pas rater de son interview.

#Le point Ségolène Royal: "Je ne suis pas un macho"

"Je ne suis pas un macho". Interrogé sur les propos de Ségolène Royal, qui dénonçait mercredi un gouvernement de "machos" et de "mépris", François Rebsamen a soufflé le chaud et le froid au sujet de la ministre, jugée indisciplinée par certains. "Elle a toute sa place au gouvernement, elle est compétente". Plus compétente que d'autres, comme elle l'affirme? "Elle est compétente", s'est-il contenté de répondre.

Puis le ministre du Travail a invité les membres du gouvernement à être plus solidaires. "Il doit y avoir de la solidarité gouvernementale", a-t-il insisté. "Elle n'a pas à intervenir sur les dossiers qui ne sont pas les siens."

#La promesse: "le 1% de croissance sera tenu"

La croissance nulle de la France au premier trimestre ne démoralise pas François Rebsamen. "Les prévisions de croissance pour cette année seront confirmées", a-t-il soutenu, assurant que "le 1% sera tenu".

#La déclaration d'amitié

Selon L'Express, François Hollande aurait confié sa "faiblesse vis-à-vis de Valls" à François Rebsamen. Des déclarations démenties jeudi par le ministre, qui en a profité pour défendre son "ami". "Non, il n'est pas en situation de faiblesse", a-t-il estimé, faisant valoir que la popularité en berne de François Hollande s'expliquait par le fait que le présidait "assumait tout". "Je le connais bien, je le vois souvent, je le rencontre. Et je peux le dire en toute amitié: il est à la hauteur."

"L'impossible retour" de DSK

Interrogé enfin sur un éventuel retour de Dominioque Strauss-Kahn aux affaires, François Rebsamen a coupé court. "C'est impossible. Je le regrette car c'est quelqu'un qui a des talents d'économiste incroyables, mais c'est impossible. Après ce qu'il a fait, il ne peut pas revenir." La messe est dite.

Sandrine Cochard