BFMTV

Quotas d'immigration: Belloubet revient sur ses réserves et défend un plan "cohérent" et "équilibré"

Mercredi, quelques heures avant la présentation du plan immigration par le Premier ministre, la Garde des Sceaux avait affiché ses réserves sur le principe des quotas à l'immigration, avant de se rétracter l'après-midi même.

Changement de ton pour Nicole Belloubet. Après avoir affiché ses réserves sur le principe des quotas d'immigration économique au micro de France Inter ce mercredi matin, la ministre de la Justice est revenue sur ses propos dans l'après-midi, pour défendre un plan immigration "cohérent" et "équilibré".

"Le plan qui a été présenté ce matin par le Premier ministre est un plan en 20 mesures cohérentes et équilibrées, qui forment un tout", a déclaré Nicole Belloubet depuis le Sénat. "C'est à la fois assurer un meilleur contrôle en matière d'immigration, mais aussi un meilleur accueil des personnes qui viendront chez nous", a-t-elle défendu face à la presse.

"Je n'ai pas d'état d'âme"

"Ce que j'ai dit ce matin correspond exactement à ce qu'a dit le Premier ministre, c'est-à-dire que la méthode des quotas n'est pas la seule réponse. Il y a d'autres éléments de réponse qui figurent dans le plan".

Interrogée par un journaliste, Nicolas Belloubet a démenti avoir des quelconques réserves sur les quotas. "Je n'ai pas d'été d'âme", a encore lancé la Garde des Sceaux.

À quelques heures de la réunion inter-ministérielle prévue ce mercredi matin, la garde des Sceaux avait pourtant affiché ses réserves sur France Inter. "Je n'ai jamais pensé que les quotas étaient la réponse. Enfin, la seule réponse", avait-t-elle affirmé. "Ce que j'ai lu (...) sur les pays qui ont instauré des quotas obligatoires, ça n'a jamais marché. (...) Je ne crois pas que ce soit la réponse", a répété Nicole Belloubet avant de préciser qu'il reviendra à Édouard Philippe de dessiner "des lignes directrices" en la matière. 

Peu après, le chef du gouvernement lui avait indirectement répondu en conférence de presse à Matignon. "Le plan que nous venons de présenter, c'est le plan du gouvernement. Et tous les membres du gouvernement sont à l'aise avec ce plan et considèrent qu'il correspond à l'équilibre et à la philosophie que nous voulons porter", avait-t-il clarifié.

Jeanne Bulant