BFMTV

Quand la Manif pour tous cible Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat à la famille

Laurence Rossignol, alors sénatrice de l'Oise, s'exprime à la tribune du Sénat, à Paris, le 28 octobre 2013.

Laurence Rossignol, alors sénatrice de l'Oise, s'exprime à la tribune du Sénat, à Paris, le 28 octobre 2013. - -

Sur Twitter, le mouvement anti-mariage homo a attribué à la nouvelle secrétaire d'Etat à la Famille une phrase très dure qu'elle n'a pas prononcée sous la forme reprochée.

A peine nommée, Laurence Rossignol a déjà les oreilles qui sifflent. Sur Twitter, la nouvelle secrétaire d'Etat à la Famille a été la cible ce mercredi du Printemps français, ce mouvement né de la contestation anti-mariage homosexuel, et plus généralement de ceux qui se veulent les défenseurs de la "Famille" dans son sens traditionnelle. Ces mouvements avaient notamment émergé au moment de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe.

"'Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Ils appartiennent à l'Etat': L. Rossignol, secrétaire d'Etat à la famille. Ca promet", communique le Printemps français en moins de 140 caractères. Un tweet évidemment retweeté, et commenté.

"Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Ils appartiennent à l'Etat" : L. #Rossignol, secrétaire d'état à la famille... #ÇaPromet
— Printemps Français (@nelachonsrien) 9 Avril 2014

Le mouvement "Touche pas à la Famille" s'est aussi ému de cette annonce:

Laurence Rossignol, issue du féminisme radical, le mouvement qui a fait le plus de tord à la famille depuis 45 ans... http://t.co/xnQ7TOvyWr
— Touchepas àlafamille (@Touchepasalafam) April 10, 2014

Une invention des anti-"théorie du genre"

Sauf que cette phrase n'a jamais été prononcée telle quelle par nouvelle secrétaire d'Etat. La première partie de la phrase - "les enfants n'appartiennent pas à leurs parents" - a bien été dite mais pas la seconde.

Elle aurait été ajoutée à l'occasion d'une campagne de désinformation menée par un autre mouvement, la "Journée du retrait de l'école", au moment de la polémique sur la théorie du genre fin janvier.

Cela n'a pas empêché le député UMP, et opposant féroce au mariage homosexuel, Hervé Mariton de dénoncer sur son blog une "provocation" ou à la présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère de dénoncer la nomination "d'une féministe radicale qui vient de la Ligue communiste révolutionnaire…".

>> Lire le portrait de Laurence Rossignol

M. T.