BFMTV

Prothèses: "il n’y a pas de risque sanitaire", assure Marisol Touraine

-

- - -

La ministre de la Santé s’est exprimée sur l’affaire des prothèses non conformes jeudi, à la sortie du Conseil des ministres. Elle assure qu’il s’agit d’un problème d’autorisation, et qu’il n’y a pas de risque sanitaire.

Les prothèses non conformes posées sur près de 650 patients ne sont a priori pas dangereuses: c’est ce qu’a affirmé la ministre de la Santé Marisol Touraine jeudi, à la sortie du Conseil des ministres.

"Nous n’avons aucun élément nous permettant de penser qu’il y aurait un risque sanitaire, a expliqué la ministre. C’est un problème de manque d’autorisation, pas un problème de risque pour la santé de ceux qui ont reçu ces prothèses."

Retrait des prothèses sur le marché

"J’ai exigé le retrait des prothèses qui sont sur le marché sans autorisation, et les patients sont prévenus un par un, a ajouté Marisol Touraine. Car nous voulons les informer et les accompagner, et voir comment il convient d’envisager la suite".

Un millier de prothèses de hanche Ceraver non certifiées ont été placées sous séquestre, en attendant une décision formelle de police sanitaire la semaine prochaine, a indiqué jeudi matin François Hébert, directeur général adjoint de l'Agence du médicament (ANSM). Selon lui, le risque sanitaire de ces prothèses non conformes "n'est pas avéré".


A LIRE AUSSI:

>> Un millier de prothèses de hanche sous séquestre