BFMTV

Propos de Laurent Wauquiez: Gérald Darmanin dénonce "le cynisme absolu" du président de LR 

Le ministre de l'Action et des Comptes publics dénonce les propos "très violents et très choquants" du président de LR, dont des propos sans filtre sur la politique française ont été enregistrés à son insu.

Après la diffusion de propos de Laurent Wauquiez, enregistré à son insu en train de commenter vertement les actions de ses adversaires politiques, Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, dénonce des propos "très violents et très choquants".

"Je ne comprends pas la haine personnelle que Laurent Wauquiez me voue", ajoute le ministre, visé par les propos du président LR. "Moi je n'ai pas de ressentiment. Mais j'ai l'impression que Laurent Wauquiez est tombé du côté obscur de la force". Pour le ministre, "il devrait s'excuser devant les Français" après ses propos "scandaleux" sur Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron.

Devant les étudiants de l'EM Lyon, Laurent Wauquiez a notamment expliqué que Nicolas Sarkozy espionnait les téléphones portables de ses ministres, qu'Emmanuel Macron a été fomenteur d’un complot conduisant à la chute de François Fillon, ou a encore qualifié Gérald Darmanin de "Cahuzac puissance 10". Après la diffusion de ses propos, le président de LR a finalement appelé Nicolas Sarkozy pour s'excuser.

Des propos qui ne devaient pas être rendus publics

Laurent Wauquiez avait pourtant demandé aux étudiants devant lesquels il s'exprimait que ses propos ne soient pas rendus publics.

"Si on veut que ce lieu soit un lieu de liberté, il faut que tout ce que je dis reste entre nous. Donc pas de tweet, pas de post sur les réseaux sociaux, pas de transcription de ce que je dis. Sinon, ça ne peut pas être un espace de liberté, et ce que je vais vous sortir sera juste le 'bullshit' que je peux sortir sur un plateau médiatique".

Pour Gérald Darmanin, cette dernière phrase est la preuve du "cynisme absolu" de Laurent Wauquiez: "Il avoue que lorsqu'il parle médiatiquement aux Français, il ment", dénonce le ministre: "Il est allé beaucoup plus loin que ce que lui permet le minimum de cynisme".

Ariane Kujawski