BFMTV

Noël: les vacances du gouvernement

François Hollande et Manuel Valls ont demandé aux ministres du gouvernement de rester joignables durant les fêtes

François Hollande et Manuel Valls ont demandé aux ministres du gouvernement de rester joignables durant les fêtes - Yoan Valat - AFP

De la Sarthe à la Guyane en passant par Paris, les membres du gouvernement bénéficieront presque tous de quelques jours de congé pour Noël. Toutefois, ils sont tenus de rester joignables et de suivre leurs dossiers. 

François Hollande a prévu de réveillonner en famille le 24 décembre au soir à son retour d’un voyage éclair de l’autre côté de l’Atlantique à Saint-Pierre-et-Miquelon, raconte Le Parisien mardi. D’ailleurs, "il tient à ce retour en métropole, sans retard" pour ceux qui l’accompagnent. Et comme un "Français normal", le président de la République a effectué ses achats de Noël le week-end dernier.

Dans le panier du chef de l’Etat, essentiellement des livres, rapporte le quotidien, qui détaille le parcours présidentiel dans une librairie du boulevard Saint-Germain puis à la FNAC du quartier de Montparnasse pour un mini bain de foule improvisé.

7 jours sur 7, 24 heures sur 24

Pour le reste du gouvernement ce sera comme il est désormais de coutume des vacances de Noël studieuses et dont le programme a dû être communiqué à l’Elysée, rapporte Europe 1. Chacun devra être "joignable sept jours sur sept et 24 heures sur 24 heures", tout en gardant un œil sur les dossiers du moment, a précisé Matignon dans un courrier adressé à l'ensemble des ministères. François Hollande suivra lui l’actualité de la résidence de la Lanterne où il pourrait se reposer quelques jours.

Cazeneuve et Touraine sur le pont

Les proches du président de la République, Michel Sapin et Stéphane Le Foll prendront ainsi quelques jours de repos dans l’Indre et dans la Sarthe, leurs départements d’origine. Jean-Marie Le Guen s’envolera lui pour la Guadeloupe quand Christiane Taubira passera les fêtes de fin d’année en Guyane. Rien en revanche sur le programme du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, de Najat Vallaud-Belkacem ou de Ségolène Royal alors que Manuel Valls restera à Paris.

Sauf Bernard Cazeneuve et Marisol Touraine occupés l’un et l’autre par une actualité brûlante en cette fin d’année: le premier doit faire face aux faits divers qui ont touché Joue-Lès-Tours, Dijon puis Nantes ces derniers jours quand la seconde est accaparée par la grève des urgentistes et des médecins.

S.A.