BFMTV

Manuel Valls évoque "sa plus grande erreur"

-

- - -

Invité exceptionnel de BFMTV-RMC mardi matin, Manuel Valls s'est plié au jeu du bilan. Alors qu'il souffle ce 31 mars le premier anniversaire de son arrivée à Matignon, le Premier ministre a été interrogé sur "sa plus grande fierté" et "sa plus grande erreur".

"Ma plus grande fierté, c'est d'avoir tenu le choc avec le Président, le ministre de l'Intérieur et la Garde des Sceaux lors des attaques terroristes du mois de janvier. C'est d'avoir vu le peuple français manifester autour des valeurs de la République." Et le Premier ministre d'estimer "nécessaire" de garder l'état d'esprit du 11 janvier. "Nous avons besoin d'apaisement, de rassemblement et d'écoute."

Pour sa plus "grosse erreur", Manuel Valls a évoqué la fiscalité. "Ma plus grosse erreur, c'est peut-être de n'avoir pas intégré plus rapidement la question de l'impôt", a-t-il estimé, jugeant que les hausses cumulées de l'impôt avaient pu "susciter un ras-le-bol".

"Je pense que la hausse cumulée des impôts depuis des années, et la droite y a pris une part très importante, a créé un effet de ras le bol qui a étouffé l'économie française pour les entreprises, et qui a mis très en colère les Français".

"C'est pour ça que nous sommes en train de corriger cette erreur", a encore le Premier ministre, évoquant à la fois le pacte de responsabilité et la mesure de baisse de l'impôt sur le revenu qui doit concerner neuf millions de ménages.