BFMTV

Manuel Valls devient la personnalité de gauche préférée des Français

Manuel Valls ce samedi à Evry.

Manuel Valls ce samedi à Evry. - AFP

D'après un sondage publié ce mardi, Manuel Valls connaît un regain de popularité et atteint la barre symbolique des 50% de bonnes opinions.

C'est un résultat plutôt surprenant. Alors qu'il marque depuis quelques semaines son indépendance vis-à-vis de François Hollande en vue de la présidentielle de 2017, Manuel Valls connaît un regain de popularité. Dans un sondage Ifop-Fiducial publié ce mardi, le Premier ministre apparaît comme la personnalité de gauche préférée des Français. Il obtient 50% de bonnes opinions, soit un bon de 10 points en un mois, et se place ainsi en 5e position des personnalités politiques préférées des Français.

Loin derrière lui, le président de la République ne connaît pas le même sort. Il perd encore 5 points avec 21% de réponses positives. Manuel Valls devance Emmanuel Macron, lui-même en hausse de 4 points avec 49% de bonnes opinions, révèle cette enquête réalisée pour Paris Match et Sud Radio. 

Valls devant Hollande chez les socialistes

Les personnes ayant répondu au sondage ont aussi été invitées à se prononcer sur des "duels" de personnalité. A la question, "de ces deux personnalités, laquelle préférez-vous?", 62% optent désormais pour Manuel Valls, 24% seulement pour François Hollande. Le Premier ministre devance notamment le chef de l'Etat auprès des proches du PS, avec 55% de bonnes opinions contre 43%.

Manuel Valls remonte également fortement au Front de gauche, avec une hausse de 14 points, et chez les chez les écologistes, avec une remontée de 9 points. A gauche, il détrône le trio Aubry-Hidalgo-Taubira.

Fillon et Sarkozy remontent également

Les autres grands gagnants de cette étude sont François Fillon et Nicolas Sarkozy. Le deuxième débat entre les concurrents à la primaire semble avoir fait bouger les lignes, car s'il est toujours en tête du classement des personnalités, Alain Juppé reste stable avec 61% de "bonnes opinions", mais l'écart se resserre fortement avec ses principaux concurrents. Le maire de Bordeaux devance François Fillon, en forte hausse de 6 points à 54%, et Bruno Le Maire qui en gagne 5 à 49%. Plus loin, Nicolas Sarkozy, également en hausse de 6 points à 35%.

Dans les "duels" proposés par l'Ifop, Alain Juppé, crédité de 65%, devance toujours Nicolas Sarkozy (28%) auprès de l'ensemble des Français. Auprès des seuls sympathisants LR, ils sont en revanche au coude à coude: 51% pour Sarkozy, 48% pour Juppé.

Cette enquête a été réalisée par téléphone du 4 au 5 novembre auprès de 1.005 personnes, selon la méthode des quotas. 

C.V. avec AFP