BFMTV

Lycée de St-Denis: Cazeneuve accuse le FN d'"exploiter" des heurts "à des fins électorales"

Bernard Cazeneuve, le 19 octobre 2016.

Bernard Cazeneuve, le 19 octobre 2016. - Alain Jocard - AFP

Bernard Cazeneuve a accusé mercredi le Front national d'"exploiter" à des "fins électorales" les violences au lycée Suger de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), assurant que le gouvernement ferait preuve d'"une fermeté totale à l'égard de ceux qui s'en prennent à l'ordre public".

Rappelant que "55" personnes avaient été placées en garde à vue après ces "violences inacceptables" mardi, le chef du gouvernement met en garde dans un communiqué "ceux qui cherchent à exploiter ces violences à des fins électorales", estimant qu'"ils n'ont comme objectif ni la justice ni l'ordre, mais au contraire de provoquer et d'entretenir le désordre".

Une réponse au communiqué envoyé mercredi par le Front national. Dans ce texte, Marine Le Pen déplore la "réaction minimale" du gouvernement et appelle à "restaurer l'ordre républicain et reconquérir les territoires perdus de la République". "Seules une politique de tolérance zéro et la fin du laxisme judiciaire permettront d'y parvenir", selon elle. La candidate du FN préconise la "responsabilisation des parents par la suppression du versement des aides sociales aux parents de mineurs récidivistes".

A. K. avec AFP