BFMTV

Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi évoque son homosexualité pour "lutter contre l'homophobie"

Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'Etat en charge du numérique, dans le gouvernement d'Edouard Philippe.

Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'Etat en charge du numérique, dans le gouvernement d'Edouard Philippe. - AFP - Bertrand Guay

Il a posté un message sur Twitter à l'occasion de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie.

C'est un tweet posté tard, qui aurait pu passer inaperçu. Dans la nuit de jeudi à vendredi, Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat en charge du Numérique, a publié un message sur le réseau social à l'occasion de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, comme beaucoup d'autres membres du gouvernement. Mais à une différence près: son message comportait un "nous".

"L'homophobie nous oblige à mentir pour éviter la haine"

"L’homophobie est un mal qui ronge la Société, envahit les collèges et les lycées, contamine les familles et les amis perdus. Pire, elle hante les esprits des homosexuels, et nous oblige parfois, souvent, à nous adapter et mentir pour éviter la haine, pour vivre", a écrit le secrétaire d'Etat, évoquant clairement son homosexualité. 

Son message a été partagé plus de 1400 fois et "aimé" 3500 fois. Sur Franceinfo, Mounir Mahjoubi a expliqué ce vendredi le sens de sa démarche. 

"Ce qui était important, c'était de parler du sujet: hier, c'était la journée de lutte contre l'homophobie. Il fallait rappeler les conséquences de l'homophobie dans le quotidien, notamment des plus jeunes. Et elle a aussi eu des conséquences pour moi. Nous sommes en 2018, je vis ma vie, même publique, de manière tranquille. Mais si, ce jour-là, je pouvais passer le message en le renforçant par mon expérience personnelle, je pense qu'il fallait le faire", a-t-il expliqué.
"Je n'en ai jamais fait un sujet, mais si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais", a-t-il ajouté. 

Pacsé avec son compagnon en 2015

Comme le notent nos confrères, Mounir Mahjoubi n'a jamais caché qu'il était pacsé avec son compagnon depuis 2015. Une photo immortalisant ce jour est d'ailleurs visible sur son compte Instagram, en accès public. Mais il n'avait pour autant jamais évoqué publiquement son homosexualité de manière si directe. Interrogé sur la nécessité au non pour les personnalités publiques d'assumer leur homosexualité, il estime que chacun "gère sa vie comme il le souhaite". 

"Je pense qu'il est important d'offrir de la visibilité aux personnes homosexuelles, mais je pense également que chacun doit faire cette démarche lorsqu'il est prêt à la faire. Chacun a son histoire, sa culture, sa famille... Nous n'avons pas à imposer à la transparence à qui que ce soit", ajoute Mounir Mahjoubi, qui précise avoir tout de suite évoqué l'existence de son compagnon à son arrivée au gouvernement, même auprès des ministres qui avaient pris position contre le mariage pour tous en 2013. 
"Leur engagement contre l'homophobie et leur soutien pour l'égalité est aujourd'hui total", assure-t-il. 

Charlie Vandekerkhove