BFMTV

La photo de Marlène Schiappa et Laura Flessel en "couple imaginaire" agace les internautes

Marlène Schiappa.

Marlène Schiappa. - BERTRAND GUAY / AFP

Les deux ministres ont posé devant l'objectif d'Olivier Ciappa. Le cliché, publié à l'occasion de la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, a suscité la colère de certains twittos. Le photographe s'est défendu sur le réseau social.

En 2013, pendant les débats autour de la légalisation du mariage pour les couples de même sexe, le photographe Olivier Ciappa a lancé une exposition intitulée "Les Couples imaginaires". L'idée était de faire poser ensemble des figures du monde du spectacle ou des politiques incarnant des couples homosexuels fictionnels. Cela a donné lieu à des clichés rassemblant l'actrice Virginie Lemoine et Cécile Duflot, Lara Fabian et Eva Longoria, ou encore les champions de natation Florent Manaudou et Frédéric Bousquet.

Depuis, de nouvelles photos sont venues agrandir la collection, dont l'une représentant deux ministres du gouvernement Philippe: Laura Flessel et Marlène Schiappa. Publiée jeudi à l'occasion de la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie et mise en avant par les ministres, elle a suscité de nombreuses réactions négatives sur Twitter, certains internautes y voyant une forme de récupération politique, alors que le gouvernement, qui s'est engagé à légaliser la PMA pour les femmes célibataires et lesbiennes, est notamment attendu au tournant sur ce sujet. 

Le gouvernement accusé de récupération politique

"Un gouvernement tellement LGBT-friendly qu'ils ont dû créer des couples imaginaires entre hétéros pour représenter la présence de LGBT dans leurs rangs. J'espère que Gérald Darmanin s'est prêté au jeu", écrit un internaute, faisant référence aux positions du ministre issu des Républicains, fervent opposant au mariage pour tous en 2013.

Gérald Darmanin s'était notamment engagé, s'il était élu maire de Tourcoing, à ne pas en célébrer dans sa ville. Il assurait même en 2014 sur notre antenne que la loi serait "abrogée".

Actes homophobes et transphobes en hausse

A l'occasion de cette journée internationale, SOS Homophobie a publié son rapport sur l'année 2017, montrant une hausse significative des actes homophobes et transphobes en France. Une tendance observée pour la deuxième année consécutive. 

"Trop beau ce couple lesbien imaginaire, elles vont pouvoir imaginer ne pas subir de discrimination en cherchant un appartement, elles vont pouvoir fonder une famille imaginaire avec la PMA imaginaire, sortir main dans la main dans une rue imaginaire en toute sécurité", écrit encore une internaute.

"Les couples imaginaires de Ciappa, c'est insupportable: plutôt que de donner de la visibilité à des homos, on en donne à des hétéros qui s'achètent une bonne conscience anti-homophobie. Stop", renchérit un autre utilisateur de Twitter.

"Nos vies ne sont pas 'imaginaires'"

Le concept de "couples imaginaires" en lui-même a été très critiqué, certains twittos estimant qu'il aurait mieux valu mettre en avant de vrais couples homosexuels. 

"Nos vies et nos couples ne sont pas des choses "imaginaires". Arrêtez de nous singer avec votre filtre Instagram. C'est insultant en fait", ajoute l'un d'eux.

Olivier Ciappa se défend

Le cliché n'a visiblement pas plu non plus à Hugues Charbonneau, le producteur du film 120 Battements par minute, qui met en scène l'engagement d'Act Up dans la lutte contre le sida. "La prochaine édition ce sera homophobes notoires singeant des LGBT faisant leur ménage", a-t-il écrit sur son compte Twitter. 

Des réactions qui ont poussé Olivier Ciappa à répondre directement sur Twitter, pour défendre son travail. "C'est mon projet artistique, personne n'a à m'imposer qui je dois faire poser", écrit-il, appelant les critiques à monter leur propre projet. Le photographe précise aussi que "les 3/4 de l'expos sont de vrais couples et vraies familles". Enfin, il estime que "ces personnalités, chanteurs et sportifs sont un vecteur incroyable pour apaiser les personnes plus réfractaires". 

Mounir Mahjoubi félicité

Quelques heures plus tard, c'est la prise de parole d'un autre membre du gouvernement, Mounir Mahjoubi, qui a été très commentée sur Twitter: dans un tweet, le secrétaire d'Etat au Numérique a évoqué son homosexualité. Il n'avait jamais caché s'être pacsé en 2015 avec son compagnon, sans aborder pour autant le sujet directement.

"La démarche de Mounir Mahjoubi est importante, positive et oui, politique. Au plus beau sens du terme", a estimé un internaute, qui a opposé ce geste à la photo mettant en scène Marlène Schiappa et Laura Flessel. 

Charlie Vandekerkhove