BFMTV

Gérald Darmanin: "la loi Taubira sera abrogée"

Gérald Darmanin sur le plateau de BFMTV, le 17 novembre 2014.

Gérald Darmanin sur le plateau de BFMTV, le 17 novembre 2014. - BFMTV

Gérald Darmanin, porte-parole de Nicolas Sarkozy  dans la campagne pour la présidence de l'UMP et député-maire de Tourcoing, a réaffirmé lundi sur BFMTV  que la loi Taubira, qui autorise le mariage homosexuel, devra être "profondément réécrite".

La loi Taubira survivra-t-elle à une alternance du pouvoir? Non, à en croire certaines positions tranchées au sein de l'UMP, à commencer par celle de Nicolas Sarkozy qui, samedi, s'est engagé à "réécrire profondément" la loi autorisant le mariage homosexuel lors d'un meeting des trois candidats à la présidence de l'UMP à Paris, devant le courant Sens commun, proche de la Manif pour tous.

>La confirmation: "la loi Taubira sera abrogée"

"Il a dit qu'il était pour une abrogation, c'est-à-dire pour une réécriture profonde de la loi Taubira, et il n'a pas changé", a confirmé lundi matin sur BFMTV son porte-parole Gérald Darmanin.

La prise de position de l'ancien président, qui avait jusque-là gardé le silence sur le sort qu'il réservait à la loi Taubira, a été saluée par une salve d'applaudissements, samedi soir, devant un public fermement opposé au mariage homosexuel. 

"La loi Taubira sera abrogée, réécrite profondément", a martelé Gérald Darmanin. "Avant un débat dans le pays, il y aura un débat à l'UMP et un vote sur tous les projets famille. A la fin, les militants voteront."

La loi Taubira abrogée, la droite pourrait proposer une union civile aux couples homosexuels, a souligné Gérald Darmanin, assurant que cela ne constituait pas d'inégalité entre les couples homosexuels et hétérosexuels.

> Sarkozy candidat en 2017?

Outre la présidence de l'UMP, une autre élection se profile à droite: celle de la primaire pour la présidentielle de 2017. Interrogé sur une candidature de Nicolas Sarkozy, Gérald Darmanin a botté en touche. "Ce moment n'est pas arrivé. L'heure des candidatures arrivera, et on verra qui sera le meilleur candidat (à l'UMP) à ce moment-là", s'est-il borné à répondre.

En attendant 2017, Nicolas Sarkozy devrait, s'il est élu à la tête de l'UMP, reformater le parti comme il l'a promis. L'IMP devrait ainsi disparaître rapidement, "dans le courant du premier semestre 2015, oui. Nicolas Sarkozy n'est pas homme à perdre son temps", a souligné Gérald Darmanin. 

>La promesse: "on n'abrogera pas les 35h"

Enfin, interrogé sur les questions économiques, Gérald Darmanin a assuré qu'il fallait "baisser les impôts des gens qui travaillent, qui se lèvent tôt le matin pour aller chez Auchan", et ce "autant que la baisse des impôts des entreprises". Enfin, malgré les attaques répétées de la droite contre le modèle des 35h, Gérald Darmanin a assuré que l droite "n'abrogera pas les 35h".

S. C.