BFMTV

Le ministre de l'Agriculture dit le Président "serein" mais qu'il "devra annoncer d'autres choses"

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume sur BFMTV le 7 décembre 2018.

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume sur BFMTV le 7 décembre 2018. - Capture BFMTV

Le ministre de l'Agriculture a appelé ce vendredi matin sur BFMTV au calme lors de la mobilisation des gilets jaunes de samedi et assuré que le Président "avait une vision assez claire de la situation".

Le président de la République devrait prendre la parole en début de semaine prochaine sur la crise des gilets jaunes, alors qu'une nouvelle mobilisation s'annonce ce samedi. 

Ce vendredi matin sur BFMTV, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a décrit le chef de l'Etat comme "serein". "Il est inquiet de la situation mais il a une vision qui est assez claire. Il veut s'exprimer après les manifestations de samedi pour parler à la France, aux Français", a-t-il poursuivi. 

"Demain, nous demandons que ce soit apaisé. Que les manifestations de samedi ne soient pas des manifestations violentes. Je ne confonds pas ceux qui sont sur les ronds-points dans les départements et ceux qui viennent à Paris pour 'casser du flic', pour mettre le chaos", a rappelé le ministre. 

Néanmoins, Didier Guillaume a estimé qu'il "faudra(it) remettre du sens et de la cohérence dans le dispositif gouvernemental et dans le discours" après la mobilisation du 8 novembre. "Je crois que demain, après les manifestations, il faudra dire autre chose", a-t-il estimé. 

"C'est évident" que les mesures annoncées "ne suffisent pas"

"Du concret ils (les gilets jaunes, NDLR) ont en eu: les mesures gouvernementales, la baisse de la taxe d'habitation, la baisse des charges, là a été annoncé la suppression de la taxation, la suppression de la hausse du gaz, de l'électricité. C'est évident que ça ne suffise pas, c'était le début", a-t-il ajouté, avant de poursuivre:

"La semaine prochaine, quand le Président s'exprimera, il fera un discours au peuple, un discours à la nation, il devra annoncer un certain nombre d'autres choses." Le ministre a précisé que ce n'était "pas une information" mais sa "position". 

Liv Audigane