BFMTV

L'écotaxe remplacée par un péage poids lourds: "Le gouvernement se trompe"

Le nouveau type de péage prévu pour remplacer le dispositif d'écotaxe ne convain pas.

Le nouveau type de péage prévu pour remplacer le dispositif d'écotaxe ne convain pas. - -

Le maire de Crahaix-Plouguer, Christian Troadec, impliqué dans le mouvement breton, et l'ancien ministre des Transports Dominique Bussereau, ont réagi en direct sur BFMTV au nouveau dispositif prévu pour le 1er janvier 2015.

"Non, ça nous ne convient pas du tout." En direct sur BFMTV, Christian Troadec, maire Divers-Gauche (DVG) de Carhaix-Plouguer, dans le Finistère, a réagi au projet du gouvernement d'instaurer des péages de "transit poids lourds" en remplacement du dispositif sur l'écotaxe. "Ça va pénaliser l'économie et l'emploi, ce qui est essentiel pour les Bretonnes et les Bretons, comme pour l'essentiel du territoire français", a estimé l'élu du FInistère.

"Il y a vraiment un gros souci pour ce gouvernement, que de voir substituer l'écotaxe par un péage, péage qui sera de toute façon une charge financière supplémentaire, aussi bien pour les producteurs, les transformateurs, les transporteurs, et, au final, pour les consommateurs", a énuméré Christian Troadec.

"On obtiendra la gratuité des routes"

Pour le maire de Carhaix, la détermination reste de mise: "La Bretagne demande la gratuité des routes, et on obtiendra la gratuité des routes", a-t-il martelé. "Le gouvernement prévoit des péages sur la Bretagne. Ce n'est pas acceptable. Il n'est pas acceptable non plus d'aller vers un nouveau système qui pèse sur les entreprises, et donc sur l'emploi." "Je pense que le gouvernement se trompe", a conclu Christian Troadec.

Dominique Bussereau, père de l'écotaxe, a également donné son impression sur ce nouveau type de péage. "J'ai l'impression que c'est un dispositif riquiqui", a estimé l'ancien ministre UMP des Transports. "Je ne suis pas sûr que nous ayons la recette attendue". Le gouvernement a-t-il finalement cédé à la colère des bonnets rouges? "Le gouvernement cède à tout le monde", a encore affirmé Dominique Bussereau.

Jé. M.