BFMTV

Journées du patrimoine : guide de marque à Matignon

-

- - -

Jean-Marc Ayrault a accueilli lui-même ce samedi matin les visiteurs à l'occasion des Journées du patrimoine et a fait le guide dans l'Hôtel de Matignon, l'occasion pour lui de ne pas se "couper des gens".

Accompagné de son épouse, Brigitte Ayrault, le Premier ministre a fait visiter à plusieurs dizaines de personnes certaines salles de Matignon, dont son bureau et les jardins, "le plus grand parc privé de Paris", a-t-il rappelé. L'ancien maire PS de Nantes a accueilli les visiteurs dans la cour de Matignon, avant de les faire monter dans son bureau, au premier étage de Matignon: "J'ai rangé un peu ce matin", a-t-il plaisanté.

Cours d'histoire

Il a ensuite présenté la grande salle du Conseil, au rez-de-chaussée. "C'est ici que je réunis les ministres lorsque j'organise, par exemple, un comité interministériel. C'est aussi dans cette salle que j'ai rencontré les associations environnementales ou les partenaires sociaux, avant la conférence sociale", a expliqué Jean-Marc Ayrault. L'ancien professeur d'allemand a vite repris ses habitudes en faisant un cours d'histoire sur Charles de Gaulle, qui a occupé Matignon en 1944 puis quelques semaines en 1958, avant de rejoindre l'Elysée après la réforme constitutionnelle qui a créé la Ve République.

"Le salon jaune"

Les petits inconvénients de Matignon ont aussi été évoqués, comme le faible nombre de salles de réunions "alors que des centaines de personnes travaillent ici", selon Jean-Marc Ayrault. "C'est très beau mais c'est le cœur du pouvoir d'Etat, avec beaucoup de réunions, donc on déménage beaucoup", a-t-il rapporté.

L'ancien bureau de Léon Blum, dans lequel ont été signés en juin 1936 les accords de Matignon créant les congés payés et la semaine de 40 heures, a été reconstitué pour l'occasion dans ce qui est désormais surnommé le "salon jaune", au rez-de-chaussée de Matignon.

"Je voulais donner un sens à cette visite (...) Je voulais montrer qu'il pouvait y avoir dans ces lieux des moments historiques, comme ces accords, qui se sont vite retrouvés dans la loi", a relevé M. Ayrault, lui-même adepte de la concertation malgré les critiques sur l'absence de résultats immédiats.

Diététique

Jean-Marc Ayrault a également commenté un court film décrivant l'activité à Matignon et son organisation. "Les gendarmes assurent la sécurité à l'intérieur et c'est la police nationale qui s'en charge à l'extérieur", a ainsi décrit aux visiteurs M. Ayrault. "Tous les gens qui travaillent ici sont badgés. Moi aussi mais ils ne me le demandent pas!" s'est-il amusé.

"Et on mange bien?" à Matignon a demandé une visiteuse. "Très bien! Mais diététique.", a répondu le chef du gouvernement. Il a aussi évoqué la salle de sports, située au fond du parc, dans laquelle il se rend deux fois par semaine. "C'est important car c'est très intense ici", a-t-il expliqué.