BFMTV

Gouvernement: le nombre de conseillers ministériels autorisés à la hausse

Plusieurs ministres membres du gouvernement Castex

Plusieurs ministres membres du gouvernement Castex - Thomas Coex

Alors qu'Emmanuel Macron avait tenu à limiter drastiquement la taille des cabinets ministériels en 2017, ceux du gouvernement Castex vont connaître une nouvelle augmentation.

Quinze membres maximum pour le cabinet d'un ministre, treize pour un ministre délégué: le nombre de collaborateurs autorisés pour le gouvernement de Jean Castex est en augmentation, jusqu'à 50% par rapport à 2017, selon un décret publié dimanche au Journal officiel.

"Le cabinet d'un ministre ne peut comprendre plus de quinze membres. Le cabinet d'un ministre délégué ne peut comprendre plus de treize membres. Le cabinet d'un secrétaire d'Etat ne peut comprendre plus de huit membres", indique ce décret signé par le président de la République.

Ainsi, les membres du nouveau gouvernement de Jean Castex auront plus de collaborateurs que les gouvernements d'Edouard Philippe.

Retour en arrière

En 2017, Emmanuel Macron avait pris des mesures drastiques pour limiter la taille des cabinets ministériels. Le nombre de conseillers ne pouvait excéder 10 pour un ministre, huit pour un ministre délégué et cinq pour un secrétaire d'État. Mais ces effectifs avaient été augmentés légèrement, notamment en octobre 2019 avec l'autorisation pour chaque cabinet d'un "membre chargé du suivi de l'exécution des réformes".

Pour appliquer la "méthode Castex" de "dialogue" et "concertation", le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a estimé samedi qu'il faudrait "qu'on ait dans les équipes des ministres des interlocuteurs en mesure de répondre et d'échanger avec l'ensemble des acteurs qui participent à la vie du pays".

"Peut-être c'est quelque chose qui a un peu manqué précédemment d'avoir des personnes identifiées sur ces sujets-là", a-t-il dit.

De nouveaux secrétaires d'Etat nommés dans la semaine

La nouvelle équipe gouvernementale compte pour l'instant 16 ministres, 14 ministres délégués et un secrétaire d'Etat, contre 16 ministres, trois ministres délégués et 17 secrétaires d'Etat précédemment. Mais des nouveaux secrétaires d'Etat doivent être nommés dans les prochains jours.

La rémunération moyenne dans les cabinets ministériels a légèrement diminué en 2019 par rapport à 2018, passant de 9.318 à 9.160 euros brut soit une baisse de 1,7%, avait analysé l'ancien député socialiste et spécialiste du train de vie de l'Etat René Dosière.

Jé. M. avec AFP