BFMTV

Fabius sur la Syrie: "Nous préparons la réponse indispensable"

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, jeudi à l'Elysée.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, jeudi à l'Elysée. - -

Le ministre des Affaires étrangères a une réaffirmé jeudi que la France se préparait "avec ses partenaires européens" à une riposte contre le régime de Damas, expressément pointé du doigt comme responsable d'une attaque chimique.

Face au "massacre chimique de Damas par le régime syrien", la France "ne peut pas rester sans une réaction à la fois réfléchie, proportionnée et ferme", a indiqué jeudi Laurent Fabius.

Le ministre des Affaires étrangères, qui s'exprimait en clôture de la XXIe conférence des ambassadeurs à l'Elysée, a qualifié cette riposte "d'indispensable", et précisé que celle-ci s'établirait de concert avec "les partenaires européens" de la France.

"Le régime doit comprendre que de tels crimes, expressément qualifiés (...) de crime contre l'humanité, ne resterons pas impunis", a-t-il poursuivi.

Un premier navire français envoyé

Jeudi, un premier navire militaire français, le Chevalier Paul, a quitté le port de Toulon pour rejoindre la Méditerranée orientale et la flotte américaine déjà déployée au large de la Syrie. Une flotte renforcée ce même jour par un cinquième destroyer de l'US Navy.

Plus tôt dans la journée, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait brièvement indiqué que "les armées étaient en position de répondre aux demandes et aux décisions du président de la République", sans toutefois s'étendre sur les préparatifs en cours.

"Soutien à l'opposition"

Au-delà d'une intervention armée, Laurent Fabius a néanmoins souligné que la France "poursuivait ses efforts" afin de trouver "une solution politique" à la question syrienne. Celle-ci, a-t-il précisé, "passe par notre soutien à l'opposition syrienne" et à "la nécessité d'un dialogue".

M. T.