BFMTV

Destinations vacances des ministres: la Corse a la cote

INFO BFMTV - Les destinations de vacances de certains ministres ainsi que d'Edouard Philippe et d'Emmanuel Macron sont désormais connues. Leurs congés d'été s'étaleront du 9 au 24 août.

Le 29 juin dernier, les ministres recevaient une circulaire concernant leurs prochaines vacances. S'agissant de leur calendrier, elles seront aoûtiennes. En effet, ces congés s'étaleront du 9 août, après le dernier Conseil des ministres, au 24 au soir, avant une reprise prévue le 25 août.

S'agissant de la destination ensuite, si l'idée d'obliger les membres du gouvernement à rester en France a été évoquée, cette restriction a finalement été abandonnée. Désormais, la consigne est la suivante: "Les ministres qui souhaitent s’absenter durant cette période devront choisir une destination leur permettant de pouvoir rejoindre rapidement leur ministère".

-
- © Emeline Gaube / BFMTV.com

La Corse séduit le gouvernement

Le mot est visiblement bien passé: d'après les lieux de villégiature des ministres recueillis par BFMTV, aucun d'entre eux ne s'éloignera vraiment de la métropole, sauf Annick Girardin, ministre des Outre-Mer, qui bénéficiera d'une dérogation pour retrouver son archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon dans l'intervalle. Mais cette année, c'est une autre île qui séduit une bonne part du gouvernement d'Edouard Philippe: la Corse. 

Ils sont ainsi cinq ministres et secrétaires d'Etat à souhaiter y passer tout ou partie de leurs vacances. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, se partagera entre l'île de Beauté et sa maison bretonne de Saint-Lunaire. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a aussi fait le choix de la Corse, tout comme Benjamin Griveaux (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances), Marlène Schiappa (secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes) et Brune Poirson (secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire).

Mais ni cette dernière, ni Sébastien Lecornu (également secrétaire d'Etat auprès de Nicolas Hulot) qui se destine au Var, ne pourront se relâcher entièrement. Ils devront plancher également sur les Etats généraux de l'Alimentation et surtout sur le Plan d'action autour de l'Eau, qui prend tout son sens en cette période de sécheresse. 

Gérald Darmanin pas certain de prendre des vacances

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, se dirigera du côté de Saint-Pée-sur-Nivelle, dans les Pyrénées-Atlantiques. Sa famille possède une maison dans ce coin du Pays basque; il compte y passer du temps avec sa femm et ses enfants, et se consacrer à la lecture. La ministre MoDem Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, se partagera elle aussi entre le Pays basque et le Loir-et-Cher. 

Gérald Darmanin, lui, a apparemment quelques doutes sur ses possibilités de partir en vacances: le ministre de l'Action et des Comptes publics devra auparavant boucler son budget. S'il en a toutefois l'occasion, il partira aux alentours du 15 août pour la Bretagne. Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, balance encore entre l'île d'Oléron et l'île de Ré. Tous les ministres devront en tous cas satisfaire à une exigence commune: rester joignable. En cas d'urgence, chacun pourra effectuer des déplacements depuis son lieu de repos. 

Le Conseil de Défense maintenu

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, n'a pas encore fixé ses vacances mais, comme l'an dernier dans le précédent exécutif, il sera astreint à un retour hebdomadaire à Paris tous les mercredis pour le conseil de Défense, qui est maintenu. Par définition, cette contrainte s'applique aussi à Florence Parly, la ministre des Armées, à Edouard Philippe et à Emmanuel Macron.

Le Premier ministre ira quant à lui rendre visite à des amis dans le Sud-Est et le Sud-Ouest. Enfin, l'entourage d'Emmanuel Macron a indiqué n'avoir encore "aucune idée" de l'endroit où le chef de l'Etat choisira de prendre du champ. Mais le président de la République prendra très probablement quelques jours de repos dans la résidence présidentielle de La Lanterne, à Versailles. 

Robin Verner, avec Camille Langlade