BFMTV

Couacs sur le statut d'auto-entrepreneur: Désir temporise

Harlem Désir, le premier secrétaire du Parti socialiste, invité de BFM Politique le 2 juin 2013.

Harlem Désir, le premier secrétaire du Parti socialiste, invité de BFM Politique le 2 juin 2013. - -

Le Premier secrétaire du PS a tenté de minimiser, dimanche dans BFM Politique, les différences de propos tenus par Jean-Marc Ayrault et sa ministre déléguée à l'Artisanat, Sylvia Pinel, sur le statut des auto-entrepreneurs.

Jean-Marc Ayrault et sa ministre déléguée à l'Artisanat semblent ne pas s'être concertés sur le statut des auto-entrepreneurs. Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, a souligné, ce dimanche, que c'est "évidemment le Premier ministre qui fixe la politique du gouvernement", en réponse à une question d'Edwige Chevrillon dans BFM Politique-RMC-Le Point sur les divergences entre Jean-Marc Ayrault et Sylvia Pinelsur ceux que l'on surnomme les "poussins".


La ministre déléguée à l'Artisanat, Sylvia Pinel, a affirmé dimanche son intention d'étendre la limitation dans le temps du statut d'auto-entrepreneur au-delà du seul secteur du bâtiment, qu'avait pourtant évoqué vendredi le chef du gouvernement, alimentant un sentiment de cacophonie gouvernementale face à la fronde des "Poussins".


"C'est évidemment le Premier ministre qui fixe la politique du gouvernement dans ce domaine comme dans d'autres", a déclaré Harlem Désir.


A LIRE AUSSI:

>> Auto-entrepreneurs: la limitation du statut ira au-delà du bâtiment
>> Auto-entrepreneurs: Ayrault annonce que la réforme ne touchera que le bâtiment
>> Auto-entrepreneurs, c'est à se les mordre!

E. M. avec AFP