BFMTV

Corrida: pour Emmanuelle Wargon, "le sens de l'histoire, ce n'est pas de voir les animaux souffrir"

La secrétaire d'État à la Transition écologique a réagi sur notre antenne à la polémique déclenchée par ses collègues Didier Guillaume et Jacqueline Gourault.

Emmanuelle Wargon l'assure, elle n'a "pas la moindre intention d'assister à une corrida". Invitée ce mardi matin sur BFMTV-RMC, la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique a réagi à la polémique déclenchée au cœur de l'été par ses collègues Didier Guillaume et Jacqueline Gourault. Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, a également été aperçue à une corrida samedi à Dax

"Ça fait partie de la culture de certaines villes"

"Ce n'est pas du tout ma sensibilité", a répondu Emmanuelle Wargon, qui a toutefois tenu à rappeler qu'il s'agissait d'une "tradition très forte dans le sud-ouest" de la France.

"Ça fait partie de la culture de certaines villes, de certaines personnes, et (...) je pense que c'est un choix personnel de savoir si on assiste à une corrida ou pas. C'est légal, ça a été autorisé, le Conseil constitutionnel s'est prononcé là-dessus en 2012. Je ne crois pas qu'il faille l'interdire."

Défendant l'action du gouvernement, et en particulier du ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, en matière de bien-être animal, Emmanuelle Wargon a néanmoins affirmé que "le sens de l'histoire, ce n'est pas de voir les animaux souffrir".

Jules Pecnard