BFMTV

CAFE POLITIQUE – L'étrange humour de Michel Sapin, clash entre Marine Le Pen et une spectatrice

Le trait d'humour de Michel Sapin face aux inspecteurs du travail a fait un flop.

Le trait d'humour de Michel Sapin face aux inspecteurs du travail a fait un flop. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique. Au menu ce mardi: l'humour contestable de Michel Sapin, le logo de campagne contesté de Florian Philippot et la dernière bourde de Nadine Morano sur Twitter.

> Le "mot d'humour" de Sapin ne passe pas

Un trait d'humour qui n'a fait rire que lui. Le ministre du Travail, Michel Sapin, a reçu un courrier de reproche de la part des inspecteurs du travail, qui l'accusent d'avoir tenu des propos qu'ils qualifient d'"inadmissibles", lors d'une cérémonie de remise de cartes professionnelles qui s'est déroulée le 3 décembre dernier. "Cela fait un peu racaille" aurait en effet dit le ministre, lors de la remise de la carte à l'un des inspecteurs, dans le seul but de faire rimer "racaille" avec son nom à consonance étrangère.

"Ces propos tenus le 3 décembre 2013 dans le cadre d'une cérémonie solennelle" sont "inadmissibles pour notre collègue et pour chacun d'entre nous", ont ainsi écrit les inspecteurs au ministre. Ce dernier a réagi, et a présenté ses excuses. "Si le mot d'humour -qui du moins se voulait tel- que j'ai prononcé a en effet blessé Monsieur (...) et vous-mêmes, croyez bien que je suis sincèrement désolé et recevez immédiatement mes excuses", a écrit Michel Sapin, qui a nié "toute pensée insultante".

> Clash entre Marine Le Pen et une spectatrice, sur Europe 1

L'affirmation de trop. La présidente du Front national, Marine Le Pen, n'a pas apprécié l'intervention d'une spectatrice de l'émission Le Grand Forum, sur Europe 1, dont elle était l'invitée lundi soir, rapporte Le Lab. Alors que la jeune femme tentait de démontrer que le FN est selon elle un "parti d'extrême droite", Marine Le Pen s'est emportée. "L'affirmer cela ne suffit pas, Madame, il faut le démontrer".

Ce à quoi la jeune femme a répondu que le Front national est un "parti raciste". La qualification a fait bondir Marine Le Pen, qui lui a lancé: "Vous pouvez le répéter une deuxième fois 'raciste'? Parce que cela vous mènera directement devant le tribunal correctionnel, c'est une injure". "Tout ce que vous dites est faux […]. Le Front national n'est pas du tout un parti raciste et je vous somme de trouver dans son programme un seul aspect qui soit fondé sur la race", a ajouté la présidente du FN.

> Le logo de campagne de Philippot agace les jeunes gaullistes

Une Croix de Lorraine entourée de la flamme du Front national. Ce logo, utilisé par le vice-président du FN Florian Philippot, pour les municipales de 2014 à Forbach, en Moselle, a provoqué les foudres d'une association de jeunes gaullistes, l'UJP, l'Union des jeunes pour le progrès, dont le président a envoyé un courrier à la Fondation Charles de Gaulle (également publié dans le JDD), dans le but de l'alerter.

"Si ce symbole et ces termes n'appartiennent à personne, ils portent néanmoins une vision et une politique à l'opposé des idées défendues par le Front national. Se réclamer du gaullisme est chose devenue courante de nos jours, mais nous ne pouvons le tolérer sans réagir quand il s'agit du Front national ou de mouvements tenant des propos antirépublicains", écrit ainsi Rudolph Granier.

De son côté, Florian Philippot, contacté par le Figaro, a qualifié l'UJP d'association "groupusculaire" et "sous la coupe de l'UMP". Et de justifier: "J'ai utilisé la Croix de Lorraine parce que je suis gaulliste, que je suis candidat en Lorraine et que j'ai des gaullistes sur ma liste".

> Morano félicite une collègue allemande... à sa façon

L'ancienne ministre Nadine Morano s'est une nouvelle fois attirée les foudres de Twitter, lundi soir, en adressant un message de félicitation à Ursula von der Leyen, première femme à être nommée ministre de la Défense, en Allemagne. Si l'initiative se voulait sympathique, Nadine Morano a visiblement absolument tenu à apparaître dans ce message, et y a donc joint une photo d'elle et d'Ursula von der Leyen discutant côte à côte, sur laquelle on ne voit presque qu'elle.

Je suis très heureuse pour Ursula Von der Leyen, qui vient d'être nommée Ministre de la Défense en Allemagne pic.twitter.com/XlGrGLzi4S
— Nadine Morano (@nadine__morano) 16 Décembre 2013

> Troadec futur candidat à la présidentielle?

Le porte-parole du mouvement des Bonnets rouges se dit "tenté", par l'élection présidentielle. Interrogé par Mediapart, Christian Troadec, le maire de Carhaix, dans le Finistère, ne tait pas ses ambitions. "La présidentielle, ça me tente. Je suis sérieux", confie ainsi celui fait partie des leaders de la révolte contre l'écotaxe en Bretagne, et qui est aussi le co-fondateur du festival des Vieilles Charrues.

Pour lui, il est "stupide que les régionalistes ne soient pas candidats". "Il y a suffisamment de maires, d'élus de conseils régionaux ou généraux, sensibles à notre cause pour trouver cinq cents parrainages dans cinquante départements différents", estime-t-il. "On aura les Basques, les Corses, les Auvergnats, les Alsaciens derrière nous, car on défend une identité rurale, les services publics", assure par ailleurs Christian Troadec qui reconnaît qu'une telle candidature peut donner un "accès important aux médias et une aide financière".

Adrienne Sigel