BFMTV

Bourges: "le Printemps français est un état d'esprit, un vent de liberté"

Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français, au micro de BFMTV vendredi 24 mai.

Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français, au micro de BFMTV vendredi 24 mai. - -

Béatrice Bourges réfute le qualificatif de "groupuscule" accolé au Printemps français. Voici les réactions à l'annonce du ministre de l'Intérieur qui envisage l'interdiction du mouvement.

Ce matin, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé sur France Info son intention d'étudier l'interdiction du Printemps français, mouvement radical d'opposition au mariage homosexuel, né officiellement dans la foulée de la grande manifestation du 24 mars dernier.

La porte-parole du mouvement Béatrice Bourges a récusé toute forme de violence dont le Printemps français est accusé. "En fait, ce n'est pas du tout un groupuscule, c'est un état d'esprit, un vent de liberté qui souffle sur notre pays", a-t-elle déclaré au micro de BFMTV.

"Pas une seule marque de violence depuis huit mois. Le Printemps français, c'est un état d'esprit de résistance non-violente. Et j'appelle les gens à rester dans ce calme, dans cette sérénité et dans cette espérance qui nous porte."

La représentante du Printemps français n'a pas hésité à comparer l'attitude de Manuel Valls à celle des régimes soviétiques "où des ministères de l'Intérieur étaient extrêmement durs envers des gens qui ne pensaient pas dans le système."

A LIRE AUSSI:
>> Mariage homo: Valls va "étudier" une interdiction du Printemps français >> Mariage homo: le Printemps français, un mouvement pas si spontané