BFMTV

Ayrault "assume depuis longtemps" l'étiquette sociale-démocrate

Jean-Marc Ayrault s'est plaint du "France bashing" dont il a pu être victime.

Jean-Marc Ayrault s'est plaint du "France bashing" dont il a pu être victime. - -

En présentant ses voeux à la presse, lundi 20 janvier, le Premier ministre a déclaré qu'il assumait "totalement et depuis longtemps" la "conception sociale-démocrate", à l'instar de François Hollande.

A l'image du chef de l'Etat, Jean-Marc Ayrault "assume" l'étiquette sociale-démocrate. Le Premier ministre l'a confirmé lors de ses voeux à la presse, lundi 20 janvier.

"J'ai eu à me plaindre d'une certaine forme de 'bashing', pas le 'Ayrault bashing' mais plutôt le 'France bashing'", a-t-il d'abord lancé.

Puis, assurant vouloir "sauvegarder le modèle français" en le réformant, il a ensuite évoqué une "conception sociale-démocrate qu'[il] assume totalement et depuis longtemps".

"Aujourd'hui, la tonalité est plus raisonnable"

Jean-Marc Ayrault s'est ensuite voulu optimiste. Selon lui, la politique de son gouvernement commence à porter ses fruits. "Il n'y a plus grand monde pour dire comme il y a un an que le gouvernement fait totalement fausse route", a-t-il affirmé.

"Aujourd'hui, la tonalité est plus raisonnable", a ajouté le chef du gouvernement, sans répondre au président de l'Association de la presse ministérielle, Benjamin Sportouch, qui l'interrogeait sur son avenir à Matignon.

"On se disait avant la conférence de presse [de François Hollande] que c'est trop peu, que ça ne va pas assez vite", a rappelé Jean-Marc Ayrault, assurant prendre ces doutes "comme un encouragement".
"La seule issue c'est l'action, l'action, toujours l'action", a-t-il conclu.

Y. D avec AFP