BFMTV

Ayrault annonce une loi sur la protection des données personnelles en 2014

Jean-Marc Ayrault lors d'une conférence de presse mercredi.

Jean-Marc Ayrault lors d'une conférence de presse mercredi. - -

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault souhaite renforcer la législation actuelle sur la protection des données personnelles sur Internet avec une nouvelle loi.

Le gouvernement durcit le ton au sujet des données personnelles des internautes français. Le Premier ministre a annoncé jeudi qu'une loi renforçant "la protection des données personnelles" des citoyens sur internet serait soumise au Parlement "l'année prochaine", à l'issue d'un séminaire intergouvernemental sur le numérique à Gennevilliers (Hauts-de-Seine)

"Le gouvernement souhaite notamment renforcer les droits des personnes vis-à-vis des fichiers contenant leurs données personnelles, et accorder une place et des pouvoirs plus importants à la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés, ndlr) pour établir un environnement de confiance pour nos concitoyens dans l'utilisation des outils numériques", a précisé Matignon, dans son dossier de presse.

En "2014 au plus tard"

Celui-ci souligne que le dépôt au Parlement se fera en "2014 au plus tard".

"Nous serons particulièrement attentifs à ce que les textes européens en cours de négociation ne conduisent pas à un nivellement par le bas de la protection", a ajouté le Premier ministre.

Cette annonce fait partie d'une série de 18 mesures prises par le gouvernement dans le domaine du numérique, lors d'un séminaire décentralisé qui s'est tenu jeudi matin sur un site de l'université de Cergy-Pontoise à Gennevilliers et qui a réuni une dizaine de ministres - dont Fleur Pellerin (économie numérique), Geneviève Fioraso (Enseignement supérieur) - autour de Jean-Marc Ayrault.

Des mesures pour l'éducation

Plusieurs autres mesures concernent l'éducation, comme par exemple l'objectif de former 150.000 enseignants aux usages du numérique en deux ans.

Le gouvernement veut aussi faire émerger des entreprises numériques au rang mondial. Pour cela, il prévoit d'identifier ou de créer des "quartiers numériques locaux" dans 15 villes ou territoires pour soutenir la diversité de la création française. Un premier quartier sera créé à Paris ou en proche banlieue d'ici la fin de l'année.

A LIRE AUSSI :

>> Google : l'Europe veut une "action répressive avant l'été"

>> Les données privées, victimes des lobbys américains