BFMTV

Gouvernement: NKM était dans les petits papiers de Macron

NKM le 9 décembre 2015 avant un meeting des Républicains en Ile-de-France.

NKM le 9 décembre 2015 avant un meeting des Républicains en Ile-de-France. - Miguel Medina - AFP

Selon une information de L'Express, Nathalie Kosciusko-Morizet figurait parmi la liste de trente noms soumise à l'examen de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique avant la constitution du gouvernement.

Le 17 mai, après un report de 24 heures, le nouveau gouvernement, chapeauté par Edouard Philippe, était annoncé. Auparavant, pour éviter la réitération d'un scandale similaire à l'affaire Cahuzac, une liste de personnalités envisagées pour composer l'équipe gouvernementale avait été transmise à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. 

Parmi ces trente noms, révèle L'Express, on retrouve celui de Nathalie Kosciusko-Morizet, actuellement candidate (LR) en difficulté dans la 2e circonscription de Paris pour les législatives. En-dehors de "NKM", dont la proximité idéologique avec Emmanuel Macron est parfois soulignée, on trouve aussi une figure-clé de l'univers chiraquien: Frédéric Salat-Baroux, gendre de Jacques Chirac et ancien secrétaire général de l'Elysée. 

R.V.