BFMTV

Gollnisch: Jean-Marie Le Pen acceptera que sa parole n'engage plus le FN

Le député européen FN Bruno Gollnisch (c) aux côtés de la présidente du Front national Marine Le Pen et de son vice-président Florian Philippot, durant un vote au Parlement européen à Strasbourg, le 29 avril 2015

Le député européen FN Bruno Gollnisch (c) aux côtés de la présidente du Front national Marine Le Pen et de son vice-président Florian Philippot, durant un vote au Parlement européen à Strasbourg, le 29 avril 2015 - FREDERICK FLORIN, AFP/Archives

L'eurodéputé FN Bruno Gollnisch a estimé que Jean-Marie Le Pen était disposé à accepter que sa parole n'engage plus le Front national, tout en appelant à "'l'apaisement" au sein du parti.

"Je pense qu'il est tout à fait prêt - je suppose - à donner acte que ce qu'il dit n'engage pas nécessairement le FN", a-t-il insisté sur France Info.

Peu avant la réunion du conseil de discipline frontiste qui doit décider du sort du président fondateur, cet historique du FN s'est dit en désaccord avec le jugement de Marine Le Pen assurant que son père "prend en otage" le mouvement.

"Je crois que c'est grâce à l'action de Jean-Marie Le Pen que beaucoup de gens sont aujourd'hui élus", a-t-il défendu. "Dans un temps où l'on a fait manifester des millions de Français en défense de la liberté d'expression, ce serait quand même paradoxal que le seul qui en soit privé soit Jean-Marie Le Pen".

"J'appelle à l'apaisement, dans le souci de l'unité de notre mouvement", a-t-il plaidé.

Jean-Marie Le Pen est convoqué lundi devant le bureau exécutif du FN, réuni en formation disciplinaire, qui pourrait aller jusqu'à lui retirer son titre de "président d'honneur", après ses multiples propos polémiques, notamment dans Rivarol.

la rédaction avec AFP