BFMTV

Gilets jaunes: Macron a réuni une partie du gouvernement à l'Elysée lors d'une réunion de crise

-

- - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Le président de la République s'était auparavant rendu sur le théâtre des émeutes de la veille pour constater les dégâts et rencontrer les troupes.

Une réunion de crise a eu lieu ce dimanche, peu après midi à l'Élysée, autour d'Emmanuel Macron, après les violences qui ont émaillé les manifestations des gilets jaunes samedi à Paris. L'Elysée a ensuite annoncé que le président ne s'exprimerait pas d'ici la fin de journée sur la crise qui secoue le pays depuis plusieurs semaines. 

Le Premier ministre Édouard Philippe, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, son secrétaire d'État Laurent Nuñez et le ministre d'État chargé de la Transition écologique François de Rugy ont assisté à cette réunion qui s'est tenu dans le Salon vert du Palais de l'Élysée.

Au lendemain de scènes de guérilla urbaine en plein Paris et au terme de deux semaines d'une mobilisation qui ne faiblit pas, l'exécutif cherche la réponse adéquate à apporter à ce qui est devenu une crise politique majeure. Comme il l'a expliqué sur BFMTV, Christophe Castaner n'exclut pas l'idée de rétablir l'état d'urgence.

Un agenda bouleversé

À peine rentré d'Argentine ce dimanche matin, Emmanuel Macron a bouleversé son agenda pour se rendre au plus près des événements. Il s'est immédiatement déplacé place de l'Étoile et avenue Kléber pour constater les dégâts de samedi et saluer les forces de l'ordre. Là, il a été accueilli sous les applaudissements d'une partie de la foule mais aussi sous les huées d'une poignée de gilets jaunes.

Samedi soir, alors que des voitures brûlaient en plein Paris, Emmanuel Macron avait déclaré qu'il "n'accepterait jamais la violence" qui n'a "rien à voir avec l'expression d'une colère légitime", celles des "gilets jaunes" protestant contre la hausse des carburants et la baisse du pouvoir d'achat.

CR avec AFP