BFMTV
Politique

Gilets jaunes: le patron du groupe LaRem à l'Assemblée craint d'avoir été "trop intelligent" 

Gilles Le Gendre arrivant à Matignon.

Gilles Le Gendre arrivant à Matignon. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Ce lundi sur Public sénat, le patron du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale a avancé que la majorité avait "insuffisamment expliqué son action" et que ses membres s'étaient montrés "trop intelligents et trop subtils".

Gilles Le Gendre a un certain sens du mea culpa. Invité ce lundi sur l'antenne de Public Sénat, il s'est exprimé sur les raisons de la colère suscitée par l'exécutif, confronté pendant de longues semaines à une colère sociale et politique qui commence à peine à décliner.

"Qui gouverne et ne commet pas d’erreur ? Je ne connais pas. Surtout quand on gouverne pour reprendre un pays qui était tout de même en très mauvaise posture et avoir ouvert un nombre de chantiers incalculables. On nous reproche souvent d’avoir trop fait trop vite. Je n’accepte pas ce reproche", a d'abord déclaré gilles Le Gendre, député élu à Paris. 

"Trop intelligents, trop subtils" 

Tout de même, l'homme politique a admis deux "erreurs". "Je pense que nous avons insuffisamment expliqué ce que nous faisions, nous nous donnons beaucoup de mal mais il faut le faire mieux, et plus, en étant plus proche de ce que les Français attendent", a-t-il posé avant d'oser:

"Et puis, il y a une deuxième erreur qui a été faite et dont nous portons tous la responsabilité, moi y compris. C’est le fait d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtiles, trop techniques dans les mesures de pouvoir d'achat. Nous avons saucissonné toutes les mesures favorables au pouvoir d’achat dans le temps. C’était justifié par la situation des finances publiques mais manifestement ça n’a pas été compris."

Dans un tweet publié lundi à la mi-journée, Gilles Legendre s'est excusé d'en avoir "choqué certains". Il se défend en évoquant "des mots sortis de leur contexte". "Trop intelligents = trop techniques = trop compliqués. J'e n'ai rien voulu dire d'autre" poursuit-il.

Robin Verner