BFMTV

Gérard Larcher promet de mener "un Sénat d'opposition"

Gérard Larcher mardi après son élection en tant que candidat UMP à la présidence du Sénat.

Gérard Larcher mardi après son élection en tant que candidat UMP à la présidence du Sénat. - Eric Feferberg - AFP

Elu candidat de l'UMP à la présidence du Sénat face à Jean-Pierre Raffarin et Philippe Marini, Gérard Larcher promet de mener "un Sénat d'opposition", qui peut "se mettre en capacité de résister si on ne l'écoute pas".

L'ancien président du Sénat devrait très vite retrouver le "plateau". Gérard Larcher a été élu mardi officiellement candidat de l'UMP à la présidence de la Haute assemblée.

Devant la presse qui l'attendait au Sénat, l'adversaire de Jean-Pierre Raffarin et Philippe Marini a promis de "porter du collectif", et de "rassembler les sénateurs qui partagent les valeurs du centre, des gaullistes, des libéraux, des chrétiens-démocrates, etc". "J'ai besoin de toutes les bonnes volontés", prévient-il, ajoutant vouloir "reconquérir la confiance des Français".

Conscient de la défaite supplémentaire du PS, Gérard Larcher dévoile sa feuille de route: il compte mener "un Sénat d'opposition constructive, mais qui doit se mettre en capacité de résister si on ne l'écoute pas (…) Il appartiendra au président de la République et au Premier ministre d'avoir le dialogue nécessaire avec le président du Sénat".

A. K.