BFMTV

Gérard Larcher martèle qu'il n'y a "pas de candidature alternative" à François Fillon

Gérard Larcher appelle à la "solidarité" du parti pour Fillon.

Gérard Larcher appelle à la "solidarité" du parti pour Fillon. - BFMTV

Le président du Sénat a réagi mercredi soir à l'affaire Penelope Fillon et à ses conséquences sur la campagne du candidat de la droite et du centre à la présidentielle, ce mercredi soir sur BFMTV.

Gérard Larcher, président du Sénat, a défendu mercredi soir François Fillon, au nom du comité politique des Républicains. "Les membres du comité politique ont réaffirmé leur soutien plein et entier à François Fillon. Ils lui expriment sa solidarité face à la violence du déchaînement médiatique dont il est victime", a-t-il déclaré à la sortie de la réunion hebdomadaire au QG du parti.

Le candidat à l'élection présidentielle se trouve en pleine tourmente depuis une semaine, après les révélations du Canard Enchaîné sur des soupçons d'emploi fictif de son épouse à l'Assemblée nationale.

Pas de "candidature alternative"

Gérard Larcher a également insisté sur le "succès politique de la primaire de la droite et du centre". Il souhaite réaffirmé la "solidité" de ces partis: "L'heure est au rassemblement de tous et à la mobilisation pour faire gagner le candidat qui porte le seul projet de redressement du pays". 

"Les Français ne doivent pas se faire voler l'élection présidentielle", a-t-il ajouté. A la question d'un éventuel désistement de la part de François Fillon, le président du Sénat a répondu: "Il n'y a pas de candidature alternative, les choses sont claires". 

Alexandra Milhat