BFMTV

Genestar : « La pression de Sarkozy est la pire que j’ai connue »

-

- - -

Viré de Paris-Match pour avoir publié une photo de Cécilia Sarkozy et Richard Attias, Alain Genestar se confie aujourd’hui.

Alain Genestar, ex-directeur de la rédaction de Paris Match, auteur de « Expulsion » aux éditions Grasset, était l'invité des GG mardi 17 juin. En 2006, il avait été « viré » de Paris-Match pour avoir publié quelques mois plus tôt en « une » une photo de Cécilia Sarkozy et de Richard Attias à New-York. En effet, ce cliché avait provoqué l'ire de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur et proche de Jean-Luc Lagardère, patron de Paris-Match.

Il est revenu sur cette éviction : « Entre les deux personnes que je cite, Jean-Luc Lagardère et le Président de la République qui était alors ministre de l'Intérieur, j'ai choisi de montrer du doigt le ministre de l'Intérieur, c'est-à-dire celui qui exerce la pression. Il y a pression et pression. Toute ma vie j'ai subi des pressions. Une pression comme celle-ci, jamais. Dans les propos que je cite, Nicolas Sarkozy me rendait responsable de tout, de tout ce qui était arrivé et surtout, j'allais être responsable de ce qui allait arriver dans sa vie et notamment de drames à venir ».

« Quand on s'interroge sur les motifs de mon départ, forcément il y a le personnage de Nicolas Sarkozy qui joue le rôle central. C'est quand même assez rare de se faire virer pour avoir fait son métier, quand on a fait son métier. On n'a rien dévoilé, on n'a même pas informé les français car ils savaient tout ce qui se passait et ce n'était pas des rumeurs, c'était des grands articles dans toute la presse, dans tous les magazines et les quotidiens ».

« Jamais un homme politique n'était allé aussi loin dans l'exposition de sa vie privée. Il avait de lui-même changé de catégorie, il était rentré dans une catégorie qu'on appelle people. Il s'était mis dans la catégorie du chanteur de music-hall qui lors de la promotion de son disque, avant d'aller à l'Olympia, appelle les photographes et pose avec femme et enfants. Il est dans la promo et il le fait de manière assez naturelle, c'est sa manière de fonctionner, il s'exhibe, c'est un exhibitionniste. On l'a vu au bras de Cécilia en couverture de Match de nombreuses fois, c'était un besoin pour lui de se montrer, sa façon de communiquer ».

La rédaction