BFMTV

Général Georgelin : « Nicolas Sarkozy a confiance dans nos armées »

BFMTV
Le chef d'état-major des Armées Jean-Louis Georgelin a évoqué les évènements qui ont secoué l’armée ces derniers mois.

Invitée lundi 14 juillet, Jean-Louis Georgelin, chef d'état-major des Armées, a évoqué le malaise en Nicolas Sarkozy et l'armée: « En tant que chef d'état-major des Armées, je suis probablement le mieux à même d'observer les relations entre le chef des armées qu'est le Président de la République et les armées. S'agissant de Carcassonne, avec une certaine complaisance, on a fait dire au Président de la République qu'il a avait traité d'amateurs l'ensemble des armées, ce n'est pas vrai ».

« Il a traité d'amateurs les gens qui étaient responsables de ces portes ouvertes et les auteurs d'une faute qui est inacceptable et inexcusable. Cette faute n'aurait jamais dû arriver, jamais dans une armée on ne doit voir arriver la faute qui consiste à confondre des munitions de guerre avec des munitions d'exercice. Ca n'est pas un travail qui est à la gloire des armées françaises et vous n'imaginiez tout de même pas, personne n'imaginait, que le Président de la République puisse nous féliciter pour ça ».

« Il a publié hier le communiqué traditionnel du chef des Armées aux armées françaises à l'occasion de la Fête Nationale et il a exprimé sa confiance, et je suis moi-même bien placé pour savoir la confiance qu'il a dans les armées. J'ai commandé sous ses ordres, dans les mois qui viennent de s'écouler, deux opérations importantes, l'opération du Ponant et les évacuations de ressortissants au Tchad, et à chaque occasion j'ai pu mesurer la confiance qu'il avait dans les armées ».

La rédaction-Bourdin & Co