BFMTV

Salon de l'agriculture: Marine Le Pen veut "la peau" du commissaire européen

Au micro de BFMTV, la présidente du FN évoque "un Salon de combat" dans un contexte où "tout est fait pour avoir la peau de l'agriculture française". Elle doit passer dix heures sur place pour tenter de s'approprier le vote paysan, traditionnellement plutôt à droite.

C'est au tour de Marine Le Pen de s'aventurer mardi au Salon de l'agriculture. La présidente du Front national a rencontré des producteurs laitiers, avant d'entamer la traditionnelle déambulation dans les allées du Salon.

Au micro de BFMTV, elle évoque "un Salon de combat" dans un contexte où "tout est fait pour avoir la peau de l'agriculture française". "Il faut mener la guerre contre Bruxelles", ajoute encore Marine Le Pen qui a prévu de passer une dizaine d'heure sur place.. 

"Il faut sortir du débat franco-français et engager un violent bras de fer avec Bruxelles. Pour sauver la peau des agriculteurs et des éleveurs français, il faut avoir la peau de Phil Hogan", a-t-elle lancé. 

Une photo avec Cerise 

Par la suite, la candidate du FN pour 2017 a salué Cerise, la mascotte du Salon, en compagnie de son bras droit Florian Philippot avant de rejoindre la députée frontiste Marion Maréchal-Le Pen face à des éleveurs bovins. 

La présidente du FN a demandé des "moyens de régulation pour obtenir des prix pour nos éleveurs", "l'étiquetage obligatoire né, élevé, transformé", "l'arrêt du traité transatlantique" et des "négociations avec la Nouvelle-Zélande et l'Australie", "la guerre au dumping social intra-européen".

L'enjeu du vote paysan

La patronne du FN a fait le déplacement avec deux eurodéputés de son parti membres de la commission agriculture du Parlement européen, Edouard Ferrand et Philippe Loiseau.

Le vote paysan, qui regroupe aussi bien les agriculteurs, leurs familles et les retraités, représente plus d'un million d'électeurs. Le monde agricole est ainsi l'une des cibles du parti d'extrême droite, à un peu plus d'un an de la prochaine élection présidentielle: il représente quelque 8% de l'électorat français.

S.A. avec Neila Latrous