BFMTV

Photos de Daesh sur Twitter: Wallerand de Saint-Just persiste et signe

Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN, ce jeudi soir.

Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN, ce jeudi soir. - BFMTV

Pour Wallerand de Saint-Just, la publication de photos d'exactions perpétrées par Daesh sur le compte Twitter de Marine Le Pen "est une réponse proportionnelle à la violence de l'attaque contre le Front national".

"C'est absolument légitime". Malgré l'ouverture d'une enquête préliminaire après les tweets de Marine Le Pen publiant des photos non floutées d'exécutions perpétrées par Daesh, Wallerand de Saint-Just reste droit dans ses bottes. "Il est tout à à fait légitime, vu la violence de l’attaque et l’énormité de l’attaque" contre le FN de montrer que "Daesh, c'est ça", martèle-t-il ce jeudi soir sur le plateau de BFM Story.

"Le scandale, ce sont les paroles que les journalistes [Jean-Jacques Bourdin et Ruth Elkrief, ndlr] ont prononcées" et qui "vont faire la comparaison entre Daesh et le Front national", affirme-t-il, alors qu'un tel parallèle n'a jamais été établi sur les antennes de RMC et de BFMTV.

"Ces images sont en utilisation libre"

L'ex-tête de liste frontiste aux dernières élections régionales dénonce "une violence insupportable à l’égard du Front national et des électeurs du Front national". "Marine Le Pen ne peut pas les laisser se faire insulter de cette façon-là. C’est inacceptable". Aussi, la réponse de la patronne du parti d'extrême droite "est proportionnelle à la violence de l'attaque contre le Front national", juge-t-il. 

Ne se sent-il pas gêné d'avoir heurté la famille de James Foley, qui s'est dite "très choquée" et "très en colère" après la diffusion du corps mutilé du journaliste américain par la présidente du FN? "Ces images sont en utilisation libre sur la banque d’image Google", croit savoir Wallerand de Saint-Just, par ailleurs avocat. "La famille de James Foley n’a jamais demandé leur retrait. Elle pourrait le faire". 

C. P.