BFMTV

Marine Le Pen: "Les propos de Hollande sur la justice sont une grave erreur"

Sur BFMTV, la présidente du FN fustige les propos du chef de l'Etat sur les juges, et déplore "un affaissement de la fonction présidentielle".

Le livre de confidences de François Hollande aux journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, recueillies dans le livre Un président ne devrait pas dire ça, ont choqué, notamment ses propos sur les juges.

Des propos que Marine Le Pen désapprouve: "Je n'aurais pas dit cela. Le président de la République est le garant de la justice", rappelle la présidente du FN sur BFMTV. "J'ai trouvé cette formule violente et brutale. Il sort de son rôle. Bien sûr, il y a sûrement des magistrats qui ne respectent pas la fonction, qui ne sont pas neutres. Mais jeter ainsi l'ensemble de l'institution judiciaire m'apparaît être une faute et une grave erreur."

"Les Français attendent un Président extraordinaire"

François Hollande s'est depuis excusé, et a rendu un hommage appuyé aux magistrats samedi lors de l'hommage aux victimes de l'attentat de Nice. Mais pour Marine Le Pen, le mal est fait. Elle voit d'ailleurs dans la parution du livre de confidences "un affaissement de la fonction présidentielle, mais c'était déjà vrai sous Nicolas Sarkozy (...) Cela nous oblige à un surcroît de dignité". Puis, plus tard: "Quand on est Président, on ne fait pas de confidences. Oui, on connaît la solitude du pouvoir, c'est triste mais c'est comme ça."

Quant au "président normal", souvent revendiqué par François Hollande dans le passé et fustigé par Emmanuel Macron, Marine Le Pen s'y oppose aussi. "Les Français attendent au contraire un Président extraordinaire. Cette course à la normalité donne un livre dans lequel François Hollande se confie, fait des analyses sur le divan de journalistes, pour parler de tout sauf de sa vision."

A. K.