BFMTV

Le "Petit journal" exclu des voeux de Marine Le Pen

Marine Le Pen

Marine Le Pen - -

"Un certain nombre de médias sont dans un combat politique (...) Il faut qu’ils en assument les conséquences", a expliqué la présidente du Front national.

Défense d'entrer. Les équipes du "Petit journal", émission de Canal +, n'ont pu accéder aux voeux 2014 de la présidente du Front national Marine Le Pen, mardi matin.

La présidente du FN a, d'ailleurs, été questionnée d'emblée sur ces personæ non gratæ. "Les journalistes ont un certain nombre de devoirs. La presse a une charte, qu’il faut relire de temps en temps, une charte de déontologie qui impose aux journalistes aussi un certain nombre de devoirs (…)", a-t-elle répliqué.

"Qu'ils en assument les conséquences"

"Quand un site comme celui de Mediapart, par exemple, exprime très clairement qu’il interviewera l’intégralité des candidats à la présidentielle, mais qu’il se refuse à interviewer le candidat du Front national, alors, nous ne sommes plus dans les conditions d’impartialité, d’absence d’hostilité manifeste, qui sont pourtant les conditions déontologiques de l’exercice de la profession de journaliste", a poursuivi Marine Le Pen avant d'insister: "Il y a comme ça un certain nombre de médias qui sont dans un combat politique clair et exprimé, d’ailleurs c’est tout à leur honneur – d’autres le sont mais ne le disent pas".

"Et par conséquent, il faut qu’ils en assument les conséquences", a-t-elle asséné.

H.F. avec Pauline de Saint-Remy